Présent au Mobile World Congress de Barcelone, Canonical a présenté une solution inédite permettant d'exécuter Linux sur des appareils mobiles. Avec Ubuntu pour Android, l'éditeur propose en effet de lancer son système d'exploitation sur des smartphones et tablettes, en donnant accès aux données du système de Google, et vice-versa

L’avènement des terminaux mobiles a permis, en quelques années, l’explosion de nouveaux usages. Il est enfin possible d’accéder à Internet partout et ce sur des appareils performants, légers et à l’ergonomie soignée. Pourtant, la multiplication des appareils dans nos poches oblige à gérer plusieurs machines, avec plusieurs systèmes d’exploitation, et de jongler entre les doublons de fichiers, de carnets d’adresses, de messagerie, etc.

Plusieurs solutions existent pour tenter de pallier ce problème, et c’est là que le cloud peut prendre tout son sens. Dropbox, par exemple, permet de synchroniser les fichiers de plusieurs machines. La dernière mise à jour du service pour Android permet même d’uploader automatiquement toutes les photos et vidéos réalisées avec son terminal, pour les retrouver sur son ordinateur et en avoir des sauvegardes. Seulement, en fonction de la capacité de stockage nécessaire, Dropbox peut être cher et la firme n’a pas toujours su assurer la sécurité des données qui lui étaient confiées.

Une autre solution est de ne plus avoir qu’un seul appareil multi-usages. Asus, par exemple, propose un Transformer Prime doté d’un dock avec clavier. Une fois branchée sur cet accessoire, la tablette devient un véritable ordinateur portable. Avec Windows 8 qui est à la fois pensé pour les tablettes et pour les ordinateurs de bureau, Microsoft favorise ces terminaux hybrides.

Au Mobile World Congress de Barcelone, Canonical a fait la démonstration d’une solution logicielle qui répond également à cette problématique, sans pour autant qu’il faille changer de matériel. Ubuntu pour Android permet, en effet, d’exécuter le système d’exploitation open-source de la firme en parallèle d’Android et ce sur n’importe quel appareil déjà équipé de l’OS de Google. C’est une version pleinement fonctionnelle d’ubuntu qui est exécutée, avec l’interface Unity conçue par Canonical pour unir ordinateurs et appareils mobiles.

Pour en bénéficier, la tablette ou le smartphone doit être équipé d’un processeur dual-core et une sortie HDMI (qui peut être comprise dans un dock externe comme dans la vidéo que nous avons réalisé du produit). Les deux OS tournent alors en parallèle sur le terminal et Ubuntu s’affiche sur l’écran externe dès que celui-ci est branché sur la sortie vidéo.

Les ponts entre les deux OS sont alors naturels. Les fichiers créés dans Ubuntu sont accessibles dans Android, les applications Android sont visibles dans Ubuntu, les SMS reçus sur son téléphone apparaissent aux côtés des mails dans Ubuntu, etc.

Canonical n’a pas annoncé de date de disponibilité pour Ubuntu pour Android. Nous savons néanmoins que des partenariats avec les constructeurs seront privilégiés pour déployer le système. Canonical en tirera d’ailleurs des revenus, comme nous l’a confié un de ses représentants à Barcelone. Tant que ces partenariats ne seront pas validés, le produit ne sera pas disponible. Mais, fidèle à ses principes, Canonical publiera ensuite Ubuntu pour Android en open-source. « Avant la fin de l’année » espère l’équipe.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos