Si Ericsson vient de quitter le monde des constructeurs de téléphones, il ne reste pas moins un acteur incontournable de la mobilité. Franck Bouétard, le PDG de la branche française d'Ericsson, fait le point avec Numerama sur les activités du groupe et les annonces faites lors du Mobile World Congress.

Avec le rachat de ses parts par Sony dans ce qui n’est plus Sony-Ericsson, Ericsson disparaît de la scène grand public des télécommunications. Pourtant, l’entreprise se porte bien. Avec 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2011, la firme est l’un des leaders des infrastructures de réseaux mobiles.

A l’occasion du Mobile World Congress de Barcelone, Franck Bouétard, le PDG d’Ericsson en France, a répondu à nos questions sur l’actualité du groupe. Nous évoquons notamment l’installation du réseau 4G de Bouygues Telecom par ses équipes.

Si Franck Bouétard se refuse à donner une date de mise sur le marché des premières offres 4G grand public chez cet opérateur, il indique néanmoins que les travaux ont déjà commencé. Pour lui, si la France ne bénéficiera de cette nouvelle technologie de réseau très haut débit que dans plusieurs mois, c’est parce que nous avons eu la chance d’avoir déjà la 3G.

Mais avec l’arrivée de Free Mobile sur le marché, les opérateurs concurrents sont aujourd’hui pressés de passer à la génération d’après…

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos