"N'achetez plus, ne louez plus, échangez vos DVD !". C'est le mot d'ordre de la nouvelle formule proposée par le spécialiste du destockage Mistergoogdeal.

Voilà encore de quoi mettre en colère l’industrie du cinéma. Mistergooddeal propose un modèle économique en vase clos qui permet aux clients de devenir eux-mêmes loueurs de DVD.

L’internaute établit une liste de DVD qu’il accepte d’envoyer, et indique ceux qu’il aimerait recevoir. Mistergooddeal attribue alors des points à chaque DVD, en fonction de sa date de sortie et de son prix de vente. Lorsque l’abonné au service envoie un DVD, il gagne le nombre de points correspondants. A l’inverse lorsqu’il en reçoit un, son compte est débité du nombre de points attribués au DVD.

Pour faciliter l’envoi des films, Mistergooddeal fournit les enveloppes qu’il n’y a plus qu’à timbrer et poster. L’abonnement au service coûte 4,99 € par mois si l’on s’engage pour un an, ou 5,49 € par mois pour un trimestre.

Le service a déjà été expérimenté aux Etats-Unis avec Peerflix, mais il ne fait sans doute pas le bonheur des distributeurs de vidéos. Contrairement aux réseaux classiques de type vidéoclubs, aucun droit de location n’est payé par Mistergooddeal. Juridiquement le système est établi sur des transferts de propriété perpetuels. Celui qui ne veut pas remettre un DVD en circulation n’est pas obligé de le faire ; une fois commandé et reçu, le DVD est la propriété de l’internaute, qui le revend en échange de points supplémentaires…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés