Motorola a présenté une version modifiée de son Razr dont le bootloader n'est pas bloqué. Destinée aux développeurs, Motorola devrait généraliser cette pratique et répondre ainsi à une promesse faite par la firme en avril 2011.

Les constructeurs ont la fâcheuse tendance de bloquer le bootloader de leurs smartphones. Le bootloader est le logiciel qui permet de démarrer le système d’exploitation sur un terminal. Lorsqu’il est bloqué, le constructeur peut se permettre de modifier le système d’exploitation en profondeur pour le faire mieux correspondre aux composants de la machine, mais les utilisateurs ne peuvent pas en changer.

Mais, sur un terminal équipé d’Android, cela veut dire que l’utilisateur est dépendant des mises à jour du constructeur ou de l’opérateur, et qu’il ne peut pas installer d’alternative comme CyanogenMod.

Motorola avait promis en avril 2011 que ses futurs smartphones n’auraient plus de bootloader bloqué. En présentant le Motorola RAZR Developer Edition, la firme annonce donc que sa version européenne tiendra cette promesse et laissera ses utilisateurs libres d’agir sur cette caractéristique du terminal.

Aucune date de disponibilité cependant n’a été communiquée même si la page de précommande est déjà en ligne. Les Etats-Unis devraient également avoir un terminal similaire, via le réseau de distribution MOTODEV réservé aux développeurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés