Hasard de calendrier, nous nous demandions vendredi si les Français en avaient marre de la TV, et suggérions que la clé pourraient être de permettre aux téléspectateurs de devenir leur propre directeur des programmes. Le même jour, Alcatel présentait à la presse deux projets mettant l'accent sur la personnalisation de la télévision : MyOwnTV et AmigoTV.

Nous vivons grâce à Internet une révolution médiatique. Nous ne sommes plus passifs face aux informations, mais nous en devenons plutôt de véritables acteurs. Les bloggers sont aujourd’hui des « citoyens-reporters » (une expression chère à AgoraVox), et les internautes dans leur ensemble n’hésitent plus à prendre la plume pour commenter et critiquer l’actualité ou sa couverture. Certains n’hésitent pas à prédire la mort des journaux au profit des seuls blogs et sites collaboratifs d’information.

Mais ce qui existe déjà dans l’information écrite peine à se reproduire dans le média animé qu’est la télévision. Pourtant « la révolution de la télévision personnelle [c’est] celle que vous ferez vous-même« , annonce Alcatel. Le 21 septembre, Jacques Dunogué, son président Europe & South, a donné une conférence de presse illustrée par des démos de deux technologies réalisées en partenariat avec le centre Microsoft TV du géant de Redmond. Alors que leurs prototypes sont encore à l’étude, MyOwnTV et AmigoTV ne seront pas dans nos foyers avant 2006.

Le but de ces deux outils : donner aux spectateurs la possibilité de diffuser leurs propres programmes, et leur permettre de communiquer entre eux. Les trois C d’un jeu de cartes, selon Alcatel :

  • Le Contenu est roi
  • La Communication fait la paire
  • Les Communautés permettent de remporter la mise

En termes techniques, le Triple Play : Internet, Télévision, Téléphonie. D’un côté, MyOwnTV permettra aux spectateurs (disons plutôt « spectacteurs ») de créer leur propre chaîne et de partager leurs contenus de manière privée. Chaque utilisateur pourra éditer sa playlist (musique, films, photos…), et « partager les contenus avec sa famille, sa tribu, ses clients…« , a expliqué J. Dunogué. Ces partages vont permettre de créer des « groupes d’affinités », qui prendront toute leur valeur avec le pendant de MyOwnTV. AmigoTV permet en effet d’installer un véritable dialogue à distance entre amis, que ce soit par SMS affichés sur l’écran ou par vidéophonie incrustrée.

Alcatel par Microsoft

Cette vidéo (.wmv) d’Alcatel montre la vision qu’a le groupe de la télévision du futur : prévisualisation animée des chaînes par incrustration, personnalisation du GEP (guide électronique des programmes), programmation des enregistrements, pay-per-view, recherche des programmes, affichage d’albums photos, notifications d’e-mails incrustrées, enregistrement à distance par téléphone portable, … Tout cela sera mis en place et expérimenté courant 2006, et proposé au public pour les fêtes de Noël. Curieusement, le timeshifting (c’est-à-dire la possibilité de mettre en pause un programme diffusé en direct, ou de revoir un programme que l’on n’a pas spécifiquement enregistré) ne semble pas faire parti du programme.

Alcatel implante en fait la solution de télévision sur IP (IPTV) sur laquelle plus de 400 ingénieurs de Microsoft travaillent en permanence au sein du département « Microsoft TV« . Cela veut dire, entre autres, qu’Alcatel exploitera le format Windows Media 9 de Microsoft et ses solutions de DRM qui doivent venir contrôler et limiter la diffusion des contenus au sein des réseaux domestiques.

Plus question d’enregistrer chez soi le dernier épisode de Derick et de l’amener à sa grand mère. La cassette VHS sous le bras, elle aussi, a vécu.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés