Une étude montre que près d'un enseignant sur cinq utilise un manuel numérique pendant ses cours. Si l'usage tend à se développer, encouragé par les éditeurs qui publient tous leurs nouveaux ouvrages sous ce format, un ensemble de contraintes freinent une adoption plus massive.

TNS-Sofres publie les résultats d’une étude réalisée sur 6 183 professeurs portant sur la dématérialisation des manuels scolaires. Près d’un enseignant sur cinq a ainsi déclaré utiliser un manuel numérique pendant les heures de cours et l’avoir intégré à ses méthodes pédagogiques.

« L’utilisation des manuels numériques se développe à tous les niveaux, entraînant l’augmentation des usages du numérique dans l’éducation » commente l’étude publiée par Savoir Livre (PDF), un association de six éditeurs scolaires. L’étude montre tout de même que le primaire est encore peu concerné. A ce niveau, seul un professeur sur douze se sert d’un manuel numérique.

Mais les enseignants soulignent également « un ensemble de contraintes » liées au numérique comme les risques de panne (pour 40 % d’entre eux), le manque d’équipement (32 %) ou le manque de formation (30 %). « L’équipement des territoires progresse mais pose avec acuité la nécessité d’une concertation systématique entre l’Etat et les collectivités territoriales » explique l’enquête.

Les manuels dématérialisés ne représentent qu’1 % du chiffre d’affaires des manuels imprimés. A l’école, le numérique est donc encore loin de remplacer le papier. Mais 950 ouvrages ont été publiés sous cette forme en 2011 et chaque nouveau manuel est édité sous les deux formats, même si de vraies questions se posent sur l’intérêt de l’informatique à l’école.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés