Malgré le succès d'Android, Apple continue d'enregistrer d'excellents résultats. La firme a, ainsi, touché 52% des revenus générés par la vente de téléphones portables aux Etats-Unis lors du troisième trimestre. Elle en a profité pour féliciter son exécutif en lui offrant des centaines de milliers d'actions, pour une valeur actuelle de près de 60 millions de dollars.

Le cabinet de conseil américain Nielsen nous apprend qu’Android est largement leader des systèmes d’exploitation mobiles, contrôlant 43 % du marché américain alors qu’iOS d’Apple stagne loin derrière à 28 %. La multiplicité des appareils équipés du système de Google joue une part importante dans cette domination, même si l’iPhone peut donc se vanter d’être le téléphone utilisé par 28 % des consommateurs américains.

Cela fait d’ailleurs d’Apple le premier fabricant sur ce marché, même si Samsung le double dans le monde. Ce succès fait que, même si la firme n’a livré que 4,2 % des téléphones vendus aux Etats-Unis au troisième trimestre, elle rafle la moitié des profits générés par l’ensemble des ventes. C’est dire si ses marges sur l’iPhone (et notamment les « anciens » modèles comme l’iPhone 3GS et l’iPhone 4) sont importantes, et si celles de ses concurrents sont faibles.

Canaccord Genuity nous apprend, en effet, qu’Apple a touché 52 % des revenus du marché. Si ce chiffre est impressionnant, il ne masque pas une baisse significative comparée au deuxième trimestre. Pendant cette période, Apple avait touché 57 % des revenus. Samsung, lui, n’a touché « que » 29 % des revenus mais enregistre une hausse de 11 points par rapport au trimestre précédent. Le Coréen doit ces résultats au succès du Samsung Galaxy S II, comme l’explique TechCrunch.

L’exécutif d’Apple est récompensé pour ces bons résultats. La firme a distribué un million de ses actions à 6 de ses employés parmi lesquels Scott Forstall (Senior Vice President, iOS Software) ou Phil Schiller (Senior Vice President, Worldwide Product Marketing) que l’on voit souvent sur scène lors des keynotes de la marque. Cette répartition équivaut à leur donner 60 millions de dollars chacun, au cours actuel de l’action Apple. Mais ils ne pourront revendre ces actions, et donc toucher l’argent, qu’à partir de juin 2013. Tim Cook avait, lui, reçu 1 million d’actions lors de sa nomination au poste de PDG de la firme. Mais il ne pourra revendre la moitié de ses actions qu’à partir d’août 2016 et le reste à partir d’aout 2021.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés