Les smartphones et les tablettes numériques ont beau être dans l'air du temps, ils sont encore loin d'être au niveau des ordinateurs. Ces derniers sont très présents dans les foyers français. Internet est, bien évidemment, la principale motivation qui pousse à acquérir un poste informatique.

L’ordinateur est plus que jamais la pierre angulaire de l’équipement multimédia des foyers français. Si d’autres appareils sont de plus en plus convoités par les Français, à l’image des smartphones et des tablettes numériques, l’ordinateur reste une valeur sûre. En effet, près de trois foyers sur quatre (73,2 %) possèdent au moins un ordinateur. Une tendance qui n’a cessé de progresser ces dernières années.

L’enquête de Médiamétrie, qui a mesuré le taux d’équipement des foyers en matière d’ordinateur pour le troisième trimestre 2011, montre que celui a gagné plus de dix points en trois ans. Le pourcentage est progressivement passé de 63 % en 2008 à 67 % en 2009 pour ensuite atteindre 71,1 % en 2010 et 73,2 % cette année. Et le moteur de cette progression est surtout alimenté par les ordinateurs portables.

Sans grande surprise, l’étude réalisée en partenariat avec GfK montre que la principale motivation qui pousse les Français à acheter un ordinateur est la perspective de se connecter de chez soi à Internet. Preuve en est, plus de sept foyers sur dix (71,6 %) disposent aujourd’hui d’un accès au réseau des réseaux. C’est 3,9 points de mieux que le troisième trimestre 2010.

Si les chiffres rapportés par Médiamétrie et GfK feront sans aucun doute plaisir aux constructeurs d’ordinateurs, ils révèlent néanmoins une fracture persistante dans la population. Il y a toujours une minorité de Français qui ne dispose toujours pas de son propre ordinateur. Ces foyers sont, selon les deux instituts, près de sept millions à ne pas posséder un ordinateur.

Dans cette catégorie, nous retrouvons essentiellement des personnes âgées puisque  » 61,1 % des foyers n’ayant pas accès à Internet ont un chef de foyer âgé de 65 ans ou plus« . Il y a également dans ce segment beaucoup de foyers aux ressources financières limitées qui ne peuvent pas s’offrir un ordinateur et encore moins payer un abonnement mensuel pour se connecter à Internet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés