Une nouvelle étude de cachelogic suggère que les P2Pistes convergent vers d'autres technologies sous la pression des majors hollywoodiennes.

Il y a deux ans les réseaux P2P consommaient entre 50 et 70 % de la bande passante des fournisseurs d’accès à Internet. L’années dernière, CacheLogic démontrait que BitTorrent était responsable de plus de la moitié des échanges en ligne de fichiers P2P.

Cette année, sous la pression d’Hollywood, les P2Pistes américains semblent abandonner BitTorrent au profit d’eDonkey ou de son équivalent open-source eMule, en délaissant Kazaa. Au contraire en Asie, l’usage de BitTorrent reste majoritaire.

Cachelogic démontre aussi dans son étude que 60 % des données transitant par Internet est généré par les réseaux P2P.

Voilà qui devrait confirmer les intentions des RIAA/MPAA et consorts de s’attaquer désormais en priorité au réseau eDonkey.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés