L'initiative "Bing avec Firefox" vise à proposer une version du navigateur web de Mozilla avec un moteur de recherche différent. Au lieu d'utiliser Google pour entrer des requêtes, Microsoft et Mozilla proposent de passer par Bing.

Dans le cadre d’un accord commercial signé il y a trois ans, Mozilla a fait de Google le moteur de recherche par défaut sur Firefox. En échange de la visibilité offerte par le navigateur web, la firme de Mountain View alimente considérablement les caisses de la fondation… au point de rendre cette dernière très dépendante de Google. Le rapport annuel de 2010 montre en effet que le géant du web représente 84 % des royalties.

L’accord ne profite pas qu’à la fondation Mozilla. De son côté, Google tire un bénéfice certain de sa position au sein de Firefox. Dans la mesure où il s’agit de l’un des navigateurs les plus utilisés dans le monde, avec une part de marché évaluée à 30 %, Firefox représente une source de trafic considérable pour le moteur de recherche. Google a donc tout intérêt à se maintenir sur le navigateur de Mozilla.

Néanmoins, cette proximité entre Firefox et Google n’empêche en aucune façon la fondation Mozilla de s’intéresser aux autres services du même acabit, tout aussi viables. Preuve en est avec l’initiative « Firefox avec Bing« , qui est le moteur de recherche officiel de Microsoft. Avec cette version personnalisée, les utilisateurs peuvent en un clic changer de société pour effectuer des requêtes sur le net.

Sur son blog, la fondation Mozilla explique que la page d’accueil est modifiée, devenant Bing.com, ainsi que le moteur de recherche intégré dans la barre d’adresses du navigateur. Cette opération est la traduction manifeste d’un rapprochement notable entre les deux sociétés, dont le point de départ est un partenariat signé l’an dernier. En revanche, aucune précision n’est apportée sur un éventuel volet financier accompagnant cette initiative.

La version spéciale de Firefox avec Bing est l’occasion de rappeler aux internautes qu’il existe d’autres moteurs de recherche qui fournissent aussi des résultats de qualité. Reste que les internautes Français sont en tout cas très attachés à Google, en témoigne les mesures effectuées par AT Internet pour le mois d’août 2011. 90,5 % des requêtes françaises sont gérées par la firme de Mountain View.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés