Publié par Guillaume Champeau, le Lundi 10 Octobre 2011

Déjà des imprimantes 3D personnelles à moins de 800 euros

Avec son iModela iM-01, l'entreprise japonaise Roland DG propose une imprimante 3D capable de fabriquer des objets à la demande pour moins de 800 euros. La technologie autrefois réservée aux industriels arrive à grande vitesse vers le grand public.

Ce nouvel objet va-t-il envahir nos bureaux beaucoup plus vite qu'on ne l'aurait pensé ? Lorsque nous avions parlé des imprimantes 3D en 2008, pour évoquer une révolution communiste en marche, nous avions fait ce parallèle avec l'évolution du prix des imprimantes papier pour montrer que le coût actuellement inabordable de l'impression d'objets pourrait rapidement baisser :

Le prix d'une imprimante personnelle est passé d'environ 1000 euros en 1982 à 300 euros en 1997... et seulement 20 euros aujourd'hui pour les moins chères. C'est-à-dire que le prix de l'imprimante personnelle a été divisé par 50 en une seule génération (et ceci sans même tenir compte de l'inflation). Aujourd'hui, Desktop Factory propose déjà des imprimantes 3D personnelles à moins de 5000 dollars. Si l'on suit le schéma de l'impression 2D, une imprimante d'objets pourrait ainsi coûter 100 dollars vers 2030, ce qui n'est pas si lointain. Et sachant que le rythme de l'innovation et la baisse des coûts technologiques augmente chaque année, on peut raisonnablement s'attendre à ce que ce prix de vente soit atteint dès le début des années 2020...

Nous sommes aujourd'hui 9 ans avant cette dernière date de prédiction, et déjà les imprimantes 3D personnelles tombent sous la barre des 1000 euros. Au Japon, la société Roland DG commercialise en effet l'imprimante iModela iM-01, qui est suffisamment petite pour tenir sur le bureau du consommateur lambda, et ne coûte "que" 75 000 yens, soit 725 euros. Elle mesure 20 centimètres de haut, et 21,4 cm de large, et ne pèse que 1,7 kg.

Selon Roland DG, l'imprimante peut fabriquer des objets en cire, mousse, bois de balsa et matériaux plastiques. Leur taille ne peut dépasser les 8,6 x 5,5 x 2,6 cm. Contrairement aux techniques d'impression traditionnelle, il s'agit ici d'une fraiseuse qui creuse pour former l'objet désiré (ce qui, par incidence, interdit les objets à l'intérieur creux).

Elle est fournie avec le logiciel iModela Creator Design (sous Windows exclusivement), qui permet aux utilisateurs de créer et modifier les objets qu'ils veulent imprimer, ou importer des fichiers de créations préexistantes. La société doit lancer le 9 novembre 2011 sa "communauté iModela", qui permettra aux créateurs d'échanger des idées ou même de vendre des créations, à l'instar de ce que propose en France la société Sculpteo (ce qui n'est pas déjà sans poser des problèmes de droits d'auteur).

Il n'est pas clair à ce stade si l'imprimante iModela peut fonctionner sans passer par son logiciel, ou même s'il est possible d'importer des modèles à partir d'un autre format de fichiers. Mais ça n'est qu'une question d'années avant qu'un standard ne s'impose et que des pilotes pour imprimantes 3D permettent d'utiliser n'importe quel logiciel, comme les imprimantes papier. Et surtout, la guerre des prix pour le grand public est enfin véritablement lancée.

Publié par Guillaume Champeau, le 10 Octobre 2011 à 12h02
 
46
Commentaires à propos de «Déjà des imprimantes 3D personnelles à moins de 800 euros»
Inscrit le 25/06/2010
44 messages publiés
Qui dit imprimante dit/dira scanner, non?
Inscrit le 08/06/2004
1013 messages publiés
Etes-vous sûr qu'il s'agit d'une imprimante 3D ?
Il me semblait que les imprimantes 3D fonctionnaient par la superposition de feuilles de plastique découpées en fonction du modèle. Dans le cas de la iModela de Roland, il semblerait que la machine grave la forme souhaitée dans un cube de plastique. Les formes possibles sont donc bien plus réduites, comme l'impossibilité de créer un creux à l'intérieur de la forme, sans aucune communication vers l'extérieur, ce qu'une imprimante 3D permet, et que la iModela ne permet pas.
De plus, l'imprimante 3D fonctionne seule, et pour la iModela, les multiples manipulations semblent rendre la production d'un objet particulièrement laborieuse :s
En tous cas moi j'appellerais plutôt ça une graveuse...
Et je passe mon tour pour l'achat
Inscrit le 03/12/2013
1078 messages publiés
Comme le terme "imprimante 3D" n'est qu'un "buzzword" sans définition précise, oui et non.

On peut dire que si ça fait des objets pas plats, c'est une "imprimante 3D".

Mais il n'y a rien d'autre en commun entre une fraiseuse, une machine qui dépose du plastique thermofusible, etc.
Inscrit le 05/04/2011
1613 messages publiés
Les manips restent très compliquées et il y a beaucoup de déchets.
J'ai vu un modèle à partir d'un liquide vert et un faisceau laser qui construit l'objet. Le liquide restant pouvait être réutilisé...
Inscrit le 21/12/2005
1567 messages publiés
Bin voila pourquoi la France se désindustrialise. Besoin d'une une pièce détache , hop on la telecharge en P2P et pi on l imprime
Salauds de pirates
Inscrit le 14/07/2004
7761 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 10/10/2011 à 12:26
Waylandes, le 10/10/2011 - 12:21

Bin voila pourquoi la France se désindustrialise. Besoin d'une une pièce détache , hop on la telecharge en P2P et pi on l imprime
Salauds de pirates
Bientot, on va pouvoir pirater les plaquettes de frein....

Inscrit le 13/08/2002
24735 messages publiés
Stabbquadd, le 10/10/2011 - 12:17
Etes-vous sûr qu'il s'agit d'une imprimante 3D ?


Disons que ça risque de devenir comme la guerre entre jet d'encre et laser
Inscrit le 11/02/2009
348 messages publiés
les scanners 3D sont pas compliqué, j'ai un amis qui en a creer un avec des lego, un laser basique qu'on gagne dans les fetes foraines, et une webcam... et c'etait y'a plus de 7 ans il me semble... et la doc pour le faire soit meme avec les softs qu'il a créée.
(sous linux mais voila les liens http://linuxfr.org/users/cirdan/news )

Mais ici ce n'est pas vraiment une imprimante 3D, c'est une mini fraisseuse automatique. De fait les formes possibles de fabrication sont tres limité, vous ne ferez pas d'objet complexe, notament avec des creux dedans.
Inscrit le 30/06/2009
179 messages publiés

"Et sachant que le rythme de l'innovation et la baisse des coûts technologiques augmente chaque année"


augmentent ?
Inscrit le 14/10/2012
2 messages publiés
(la baisse des coûts technologiques "augmentent" chaque année) tu veux dire?
va
réapprendre ta grammaire mon cher denisfo. Ici le sujet c'est la baisse donc c'est bien augmente et non augmentent
Inscrit le 20/02/2013
1 messages publiés
Pas d'accord !
Deux choses augmentent : le rythme et la baisse. C'est un pluriel.
Mais il reste une curiosité : une baisse qui augmente ! (C'est un peu comme une diminution de la remise habituellement consentie).
Inscrit le 16/10/2009
52 messages publiés
Dire que c'est une imprimante 3D, c'est un peu comme confondre un traceur et une imprimante 2D.
Inscrit le 10/10/2011
3 messages publiés
effectivement ce n'est pas une "imprimante 3D" mais une fraiseuse... rien à voir...
mais bon, le terme imprimante 3D permet sans doute de faire un article plus racoleur... l'emploi de vrais journalistes ne serait pas un luxe si ce site veut rester crédible...
Inscrit le 04/04/2008
1492 messages publiés
Inscrit le 19/03/2006
330 messages publiés
Stabbquadd, le 10/10/2011 - 12:17
Etes-vous sûr qu'il s'agit d'une imprimante 3D ?
Il me semblait que les imprimantes 3D fonctionnaient par la superposition de feuilles de plastique découpées en fonction du modèle.

En fait, si j'ai bien compris, tout ce qui est "reproduction 3D automatique personnelle" fait partie de la catégorie auto-fabricateur ( framablog ).

L'imprimante 3D est un type particulier d'auto-fabricateur, qui fonctionne par superposition.

Quelque soit le type d'auto-fabricateur, les implications sur la société que décrit Guillaume sont les mêmes (seule la technique de duplication, qui n'a au final que peu d'importance, change).
[message édité par rom1v le 10/10/2011 à 13:19 ]
Inscrit le 29/08/2008
1136 messages publiés
henri_b, le 10/10/2011 - 13:09
effectivement ce n'est pas une "imprimante 3D" mais une fraiseuse... rien à voir...
mais bon, le terme imprimante 3D permet sans doute de faire un article plus racoleur... l'emploi de vrais journalistes ne serait pas un luxe si ce site veut rester crédible...


Ben proposez-vous... Un site d'actus ne peut pas avoir 1000 personnes avec chacune un domaine spécifique différent.
Inscrit le 06/06/2011
254 messages publiés
Guillaume, le 10/10/2011 - 12:24
Stabbquadd, le 10/10/2011 - 12:17
Etes-vous sûr qu'il s'agit d'une imprimante 3D ?


Disons que ça risque de devenir comme la guerre entre jet d'encre et laser

Désolé de te contredire Guillaume, mais la différence entre une imprimante 3D et une fraise à commande numérique est bien plus grande que la différence jet d'encre et laser.
Avec une imprimante (qu'elle soit 2D ou 3D), on rajoute de la matière. Le produit que tu montres ici enlève de la matière. Et comme il a été dit dans un autre commentaire les possibilités de création sont bien plus limités que pour une imprimante 3D.
Inscrit le 14/10/2012
2 messages publiés
Source Wikipedia: Toutes les technologies sont basées sur la découpe de l'objet virtuel 3D en lamelles 2D de très fine épaisseur 15 . Ces fines lamelles sont déposées une à une en les fixant sur les précédentes, ce qui reconstitue l'objet réel.
Il existe différents types de technologies. Les principales sont
:AM ou ALM (Additive -Layer- Manufacturing)
FDM (Fused Deposition Modeling)
FTI (Film Transfer Imaging)
MJM (Modelage à Jets Multiples)
SLA (StéréolithographieApparatus)
SLS (Selective Laser Sintering)
Inscrit le 15/03/2006
1921 messages publiés
Et c'est reparti pour un tour avec la guéguerre des utilisateurs et des ayants-droit ...
La première fois que j'ai entendu parler des imprimantes 3D c'était dans un bouquin de De Rosnay il y a une bonne dizaine d'années.
Déjà, à l'époque (Napster brillait de mille feux) il prédisait la poursuite des utilisateurs pour cause de contrefaçon (piratage dit-on aujourd'hui).
Effectivement, ça a commencé cette année avec une première plainte pour cause de diffusion d'un fichier STL sur le P2P (si ma mémoire est bonne).
db
Inscrit le 08/09/2003
4580 messages publiés
Bof bof, c'est bien compliqué tout ça et lent.
Quand j'étais gosse, il existait "Mako moulage", nettement plus rapide et pour un prix très modeste.
Attendons que cette technologie se développe, et que l'imprimante... imprime (ou peint), au moins...
Inscrit le 30/03/2010
1091 messages publiés
Guillaume, le 10/10/2011 - 12:24
Stabbquadd, le 10/10/2011 - 12:17
Etes-vous sûr qu'il s'agit d'une imprimante 3D ?


Disons que ça risque de devenir comme la guerre entre jet d'encre et laser


certainement pas non, les technos n'ont rien a voir, et le résultat non plus. Une jet d'encre et une laser peuvent imprimer la meme chose. Une fraiseuse CN et une imprimante 3D ne peuvent pas faire la meme chose.

Ceci est une fraiseuse a commande numérique miniature, et qui ne fonctionne qu'avec des matériaux tendres, ca n'a rien a voir avec une imprimante 3D.

Et ... 750¤ pour ca ? Quelle blague Toute personne ayant cherché a marier un arduino et un dremel pourra confirmer...

D'autre part, la comparaison avec les prix des imprimantes est grotesque. Si on trouves des imprimantes a 20¤ aujourd'hui, il ne faut pas oublier leur durée de vie limitée, leur précision dégueulasse, le fait qu'elles soient vendues sans cartouche ni cable , et leur voracité en consommables, propriétaires bien entendus. Aux 20¤ de l'imprimante, on rajoute donc 40¤ de cartouche et 20¤ de cable. Tiens, le prix a fait x4 !
[message édité par croustibat le 10/10/2011 à 14:04 ]
Inscrit le 04/05/2009
810 messages publiés
Captain44800, le 10/10/2011 - 13:35
Guillaume, le 10/10/2011 - 12:24
Stabbquadd, le 10/10/2011 - 12:17
Etes-vous sûr qu'il s'agit d'une imprimante 3D ?


Disons que ça risque de devenir comme la guerre entre jet d'encre et laser

Désolé de te contredire Guillaume, mais la différence entre une imprimante 3D et une fraise à commande numérique est bien plus grande que la différence jet d'encre et laser.
Avec une imprimante (qu'elle soit 2D ou 3D), on rajoute de la matière. Le produit que tu montres ici enlève de la matière. Et comme il a été dit dans un autre commentaire les possibilités de création sont bien plus limités que pour une imprimante 3D.



Exacte, de plus le fraiseuse CNC ne sont pas toutes jeunes et pour en revenir au langage standard, pour les fraiseuse, tour, perceuse à commande numérique ... il existe depuis très longtemps !
http://fr.wikipedia....ande_numérique

En ce qui concerne le cout de cette fraiseuse CNC pour cette taille, du coup ça me parait un peu chère, après faut voir la précision.

Pour ce qui est des imprimante 3D, il existe plusieurs technologies, durcissement de résine liquide, dépôt de résine, frittage de poudre, découpe de feuille.

Toutes ces technologies ont leurs avantage et inconvénient( précision, matières, dimensions, coût ...)

Pour les scanner 3D, ils existent déjà depuis une bonne dizaine d'année tout comme les imprimantes 3D

Les imprimantes 3D les plus abordable pour le moment sont (d'après ce que j'ai pu constater) les imprimante 3D distribué par HP (mais n'en sont pas les concepteurs) pour 10 000€ (monochrome) et 15 000€ multi couleurs, qui sont destinées en particulier aux bureaux d'études. Bien que de plus en plus de constructeurs propose de machines capable de fabriquer des pièces directement fonctionnelles.
Inscrit le 25/05/2011
566 messages publiés
Imprimante 3D ou non, faut pas être pressé !
Inscrit le 21/08/2010
173 messages publiés
Cela serait sympa de pouvoir faire des figurines en plastique comme les warhammer mais sous une licence libre. Même des figurines pour la décoration, et on ferait tourner les plans comme on le fait pour les codes sources ou les fichiers.
[message édité par Dorante le 10/10/2011 à 14:36 ]
Inscrit le 12/08/2011
1165 messages publiés
Guillaume, le 10/10/2011 - 12:24
Stabbquadd, le 10/10/2011 - 12:17
Etes-vous sûr qu'il s'agit d'une imprimante 3D ?


Disons que ça risque de devenir comme la guerre entre jet d'encre et laser


Ouais enfin ça ressemble plus à une machine de CAO qu'à une imprimante il n'y pas vraiment d'impression '
Inscrit le 10/07/2008
3284 messages publiés
Albanel va faire une jaunisse.
Inscrit le 03/10/2008
1379 messages publiés
"Elle est fournie avec le logiciel iModela Creator Design (sous Windows exclusivement)"

Ouais, ben c'est pas encore ça l'ouverture. Et je suppose que les drivers de l'imprimante sont propriétaires, que ses spécifications ne sont pas disponibles, que son firmware est fermé également..
Inscrit le 21/06/2010
8 messages publiés
Ouaip, c'est juste une mini fraiseuse à commande numérique.
Une imprimante 3D n'utilise que le volume de matière de la piece finale (+ les structures de support si besoin) ici, Il faut utiliser tout un bloc de matière, c'est pas très intéressant et en plus les formes "imprimables" sont bien plus limitées que sur une véritable imprimante 3D.

Pour de vraies imprimantes 3D montées ou en kit, il faut regarder du coté des start-ups tel que makerbot, ultimaker, makergear...
Il y a aussi des imprimantes à construire soit-même comme la reprap.
Ce qui est intéressant c'est que cette technologie se développe rapidement grâce à des logiciels et du matériel open-source.

Je suis moi-même entrain de m'en fabriquer une et la qualité des impressions continue de étonner. Certains arrivent même à dépasser la résolution d'impression de machines professionnelles basées sur le même principe de fonctionnement : http://www.hive76.or...under-the-micro
Inscrit le 06/07/2004
219 messages publiés
Dorante, le 10/10/2011 - 14:35
Cela serait sympa de pouvoir faire des figurines en plastique comme les warhammer mais sous une licence libre. Même des figurines pour la décoration, et on ferait tourner les plans comme on le fait pour les codes sources ou les fichiers.


je sens les attaques contre ceux qui distribueront les modèles. le prix des figurines étant assez important, meme si moins cher qu'avec une imprimante de ce type en théorie.

c'est comme pour les statistiques des unités, il faut acheter les livres d'armées, de même qu'ils existent des calculateurs d'armées à 40€ sur internet, alors que ce n'est au mieux qu'un petit logiciel utilisant excel.
natsumi, le 10/10/2011 - 20:28
je sens les attaques contre ceux qui distribueront les modèles. le prix des figurines étant assez important, meme si moins cher qu'avec une imprimante de ce type en théorie.

C'est toujours la même histoire, les gens auront deux choix:
- dupliquer des produits libres, et faire vivre la communauté, même si la qualité n'est pas tout à fait aussi bonne que dans le commerce
- utiliser ces imprimantes pour ne pas payer des choses qu'ils désirent.

Nous savons tous ce qui se passera...
Inscrit le 20/03/2010
48 messages publiés
C'est un mini tour à commande numérique 3 axes... je ne vois pas le rapport avec une imprimante si ce n'est que c'est petit.
Inscrit le 23/10/2005
46 messages publiés
Bon, on s'entend tous que ce n'est pas une imprimante 3D, mais un contrôleur de gravure avec une toupie.

Avec quelques modifications, ça possibilité de graver du bois pourrait devenir très intéressante. Si on pouvait mettre des planches et ajouter un système pour la faire avancer, on pourrait faire des moulures incroyable avec cet appareil. L'espace de gravure n'a pas besoin d'être immense, si on peut faire avancer le morceaux que l'on grave.

Mais dans la vidéo, j'espère que c'est un prototype, puisque la grosseur du morceaux qui peut-être mis a l'intérieur, l'utilité est très limité
Inscrit le 29/09/2010
182 messages publiés
Etes-vous sûr qu'il s'agit d'une imprimante 3D ?
Il me semblait que les imprimantes 3D fonctionnaient par la superposition de feuilles de plastique découpées en fonction du modèle. Dans le cas de la iModela de Roland, il semblerait que la machine grave la forme souhaitée dans un cube de plastique. Les formes possibles sont donc bien plus réduites, comme l'impossibilité de créer un creux à l'intérieur de la forme, sans aucune communication vers l'extérieur, ce qu'une imprimante 3D permet, et que la iModela ne permet pas.
De plus, l'imprimante 3D fonctionne seule, et pour la iModela, les multiples manipulations semblent rendre la production d'un objet particulièrement laborieuse :s
En tous cas moi j'appellerais plutôt ça une graveuse...
Et je passe mon tour pour l'achat


si si il sagit d une imprimante 3D , mais comme pour beaucoup d'appareil, au sens large, le meme nom englobe differentes technologie...comme pour une imprimante papier classique, tu trouve du laser, du jet d encre, de la piézo,...
Inscrit le 29/09/2010
182 messages publiés
Darwiin, le 10/10/2011 - 12:50
Dire que c'est une imprimante 3D, c'est un peu comme confondre un traceur et une imprimante 2D.


ben un traceur et une imprimante, tout comme une tireuse de plan ca imprime , c est donc des imprimantes, que l on appelle differament selon leur finalité ...arrete de te la peter !
Inscrit le 29/09/2010
182 messages publiés
henri_b, le 10/10/2011 - 13:09
effectivement ce n'est pas une "imprimante 3D" mais une fraiseuse... rien à voir...
mais bon, le terme imprimante 3D permet sans doute de faire un article plus racoleur... l'emploi de vrais journalistes ne serait pas un luxe si ce site veut rester crédible...


pour infi; si t aime pas le site...on ne t oblige pas a venir !!!
et sache que quand on s attache a la forme (nan c est pas une imprimante, le mot est mal choisi, ...) c est bien souvent que techniquement (sur le fond) on est tres faibles, mais surtout que papa et maman t on pas apris a te taire quand t a rien d intelligent a dire...
Inscrit le 29/09/2010
182 messages publiés
Captain44800, le 10/10/2011 - 13:35
Guillaume, le 10/10/2011 - 12:24
Stabbquadd, le 10/10/2011 - 12:17
Etes-vous sûr qu'il s'agit d'une imprimante 3D ?


Disons que ça risque de devenir comme la guerre entre jet d'encre et laser

Désolé de te contredire Guillaume, mais la différence entre une imprimante 3D et une fraise à commande numérique est bien plus grande que la différence jet d'encre et laser.
Avec une imprimante (qu'elle soit 2D ou 3D), on rajoute de la matière. Le produit que tu montres ici enlève de la matière. Et comme il a été dit dans un autre commentaire les possibilités de création sont bien plus limités que pour une imprimante 3D.


t a juste oublié les imprimantes qui "brulent" le papier directement pour ecrire...toi qui sait tout !!! pourtant c est des imprimantes et pourtant ca ajoute rien ! enfin enorme encore de se fixer sur la forme et pas sur le fond...incompétence quand tu nous tiens...
Inscrit le 29/09/2010
182 messages publiés
croustibat, le 10/10/2011 - 14:01
Guillaume, le 10/10/2011 - 12:24
Stabbquadd, le 10/10/2011 - 12:17
Etes-vous sûr qu'il s'agit d'une imprimante 3D ?


Disons que ça risque de devenir comme la guerre entre jet d'encre et laser


certainement pas non, les technos n'ont rien a voir, et le résultat non plus. Une jet d'encre et une laser peuvent imprimer la meme chose. Une fraiseuse CN et une imprimante 3D ne peuvent pas faire la meme chose.

Ceci est une fraiseuse a commande numérique miniature, et qui ne fonctionne qu'avec des matériaux tendres, ca n'a rien a voir avec une imprimante 3D.

Et ... 750€ pour ca ? Quelle blague Toute personne ayant cherché a marier un arduino et un dremel pourra confirmer...

D'autre part, la comparaison avec les prix des imprimantes est grotesque. Si on trouves des imprimantes a 20€ aujourd'hui, il ne faut pas oublier leur durée de vie limitée, leur précision dégueulasse, le fait qu'elles soient vendues sans cartouche ni cable , et leur voracité en consommables, propriétaires bien entendus. Aux 20€ de l'imprimante, on rajoute donc 40€ de cartouche et 20€ de cable. Tiens, le prix a fait x4 !


ca c est ton avis, certes, mais personnellement, je le trouve ridicule a mourrir !
Inscrit le 12/08/2011
1165 messages publiés
hervedu11, le 11/10/2011 - 14:38
croustibat, le 10/10/2011 - 14:01
Guillaume, le 10/10/2011 - 12:24
Stabbquadd, le 10/10/2011 - 12:17
Etes-vous sûr qu'il s'agit d'une imprimante 3D ?


Disons que ça risque de devenir comme la guerre entre jet d'encre et laser


certainement pas non, les technos n'ont rien a voir, et le résultat non plus. Une jet d'encre et une laser peuvent imprimer la meme chose. Une fraiseuse CN et une imprimante 3D ne peuvent pas faire la meme chose.

Ceci est une fraiseuse a commande numérique miniature, et qui ne fonctionne qu'avec des matériaux tendres, ca n'a rien a voir avec une imprimante 3D.

Et ... 750€ pour ca ? Quelle blague Toute personne ayant cherché a marier un arduino et un dremel pourra confirmer...

D'autre part, la comparaison avec les prix des imprimantes est grotesque. Si on trouves des imprimantes a 20€ aujourd'hui, il ne faut pas oublier leur durée de vie limitée, leur précision dégueulasse, le fait qu'elles soient vendues sans cartouche ni cable , et leur voracité en consommables, propriétaires bien entendus. Aux 20€ de l'imprimante, on rajoute donc 40€ de cartouche et 20€ de cable. Tiens, le prix a fait x4 !


ca c est ton avis, certes, mais personnellement, je le trouve ridicule a mourrir !


C'est toi qui est ridicule en fait.
Inscrit le 16/12/2011
1 messages publiés
Très bien cet article !
imprimante 3d
Inscrit le 07/03/2012
1 messages publiés
ce pas une imprimante 3D ce une fraiseuse (je suis usineur ce mon metier de faire fonctionez ce genre de machine)
Inscrit le 18/09/2012
1 messages publiés
Un lien qui aurait bien été utile a "l'auteur" de cet article: http://www.additive3d.com/3dpr_cht.htm

Un comparatif des imprimantes 3D (des vraies!) à moins de 20 000$.

Et un site communautaire d'échange de projets réalisés à l'ai d'imprimantes 3D:
http://www.thingiverse.com/

On se rend compte qu'il s'agit plus d'un hobby que d'objets vraiment utiles. Amateurs de jouets "kinder surprise" achetez une imprimante 3D immédiatement!
Inscrit le 06/04/2011
3897 messages publiés
flob, le 10/10/2011 - 12:26

Waylandes, le 10/10/2011 - 12:21

Bin voila pourquoi la France se désindustrialise. Besoin d'une une pièce détache , hop on la telecharge en P2P et pi on l imprime
Salauds de pirates

Bientot, on va pouvoir pirater les plaquettes de frein....


Rhoooo !

Inscrit le 06/11/2013
1 messages publiés
C'est largement exagéré d'affirmer que le prix des imprimantes personnelles a été divisé par 50 en une génération.
Ma première imprimante personnelle était une Sinclair ZX Printer en 1982 et elle coûtait 490 francs, soit 74 euros.
Et même en francs/euros courants, 490 francs de 1982 équivalent à 156 euros aujourd'hui (coef 0,3239 d'après l'inflation).

Et encore, ça n'est pas comparable à l'imprimante à 20 euros d'aujourd'hui qui est vendue en-dessous de son coût de fabrication et dont le modèle économique repose sur la vente de cartouches d'encre coûteuses.
Si je m'en tiens aux imprimantes que j'ai acheté, je pense plutôt qu'en 30 ans les prix des imprimantes en euros constants ont été divisés par deux.
Inscrit le 10/12/2013
2 messages publiés
Nous proposons plus de 60 modèles d'imprimantes 3d :

http://www.imprimant...e-plastique.fr/

[message édité par vinsoux69 le 10/12/2013 à 07:53 ]
Inscrit le 10/12/2013
2 messages publiés
et aussi des scanners
[message édité par vinsoux69 le 10/12/2013 à 07:52 ]
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Octobre 2011
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6