Comment savoir si ce que l'on télécharge est bien ce ce que l'on croit télécharger ? La question se pose sans cesse aux utilisateurs de P2P, et le réseau eDonkey est l'un des mieux fourni pour lutter contre le phénomène des fakes. Sous l'initiative (encore une fois) de Lugdunum, les outils permettant de repérer les fichiers parasites s'améliorent encore. Explications.

Lugdunum, qui développe le logiciel permettant notamment au serveur Razorback de fonctionner, « a demandé à l’équipe de développement d’eMule et à celle de Shareaza que leur soft respectif communique aux serveurs les évaluations attribuées par les clients aux fichiers qu’ils partagent« , indiquent les administrateurs de Razorback.

Les évaluations, ce sont les commentaires que les utilisateurs peuvent laisser sur chacun des fichiers qu’ils partagent. Dans eMule, par exemple, il suffit de se rendre dans l’onglet « Partages », et de se rendre dans les commentaires à partir des « informations détaillées » accessibles d’un bouton droit sur le nom des fichiers.

Jusqu’à présent, ces commentaires étaient transmis entre utilisateurs, sans transiter par les serveurs qui ignoraient. Or ils révèlent une grande importance puisqu’à côté des commentaires, les utilisateurs peuvent ajouter une note selon un barème établi comme suit :

  • Very bad : une majorité de clients annoncent que ce fichier est un fake ou qu’il est corrompu ou invalide
  • Poor : une majorité de clients annoncent que le fichier est de mauvaise qualité
  • Fair : qualité moyenne
  • Good : bonne qualité
  • Excellent : excellente qualité

En ayant connaissance de ces notes, le serveur peut les recouper et fournir des résultats de recherche mieux adaptés aux différentes requêtes. Les « fakes » peuvent être écartés, ou à tout le moins identifiés.

L’idée étant excellente pour accroître la richesse du réseau, les développeurs des deux logiciels n’ont pas hésité à répondre par l’affirmative. Ainsi les prochaines mises à jour de Shareaza et de eMule devraient transférer les évaluations des fichiers aux serveurs eDonkey, et les utilisateurs pourront connaître la note moyenne pour chaque fichier retourné.

A noter que le service eD2k History bénéficie lui aussi de l’apport de ces nouvelles données.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés