France Télécom a attaqué SFR en justice. L'opérateur historique accuse son rival de s'être trop souvent reposé sur son réseau lors des pics de connexion. France Télécom considère que la manoeuvre a permis à SFR de limiter ses investissements dans son infrastructure et estime son préjudice à plusieurs millions d'euros.

SFR profite-t-il abusivement des infrastructures de France Télécom lors des pics de connexion ? C’est ce que pense l’opérateur historique, qui a engagé le mois dernier une procédure judiciaire contre le fournisseur d’accès à Internet français. La plainte, déposée devant le tribunal de commerce de Paris et signalée par le journaliste Emmanuel Paquette, vise à obliger le FAI à mettre fin à cette pratique.

De part sa position centrale dans les télécommunications, France Télécom peut être une véritable béquille pour les autres opérateurs. La pratique en question consiste ici à orienter une partie du trafic de SFR vers le réseau de l’opérateur historique, afin de mieux supporter la montée en charge aux heures de pointe comme en début de soirée ou le week-end. L’objectif, pour SFR, étant d’éviter l’engorgement de son réseau.

À en croire France Télécom, SFR a toutefois abusé de cette procédure exceptionnelle en en faisant une pratique courante. Celle-ci « a été utilisée de façon récurrente depuis 2005, ce qui leur permet de ne pas investir dans leur infrastructure en se reposant sur la nôtre » a commenté un porte-parole de France Télécom. Le développement du triple play (téléphonie, télévision et Internet) en France étant par ailleurs un facteur aggravant.

Selon l’Express, le préjudice subi par France Télécom ces six dernières années est estimé à plusieurs dizaines de millions d’euros. Les deux parties seront entendues par la justice prochainement et l’opérateur historique pourrait bien chercher à obtenir réparation.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés