Lors de la conférence Black Hat 2011 à Las Vegas, Microsoft a annoncé le lancement d'un concours parallèle destiné à la sécurisation des systèmes d'exploitation Windows. La firme de Redmond mobilise ainsi 250 000 dollars pour récompenser les idées les plus intéressantes pour sécuriser ses logiciels.

Avec une part de marché estimée à 87,66 % au mois de juin 2011, Microsoft règne sans partage sur le marché des systèmes d’exploitation. Une domination qui a un inconvénient. L’entreprise se retrouve en effet beaucoup plus exposée aux attaques informatiques, puisque la moindre faille peut très rapidement affecter des centaines de milliers d’utilisateurs à travers le monde, contrairement à des systèmes d’exploitation moins répandus.

Dans la mesure où Microsoft est une cible beaucoup plus alléchante pour les pirates que Mac ou Linux, à cause de sa part de marché, la firme de Redmond est contrainte de mettre régulièrement à jour ses systèmes en publiant de nouveaux correctifs. Mais l’entreprise, malgré plusieurs dizaines de milliers d’employés, ne peut pas repérer toutes les vulnérabilités qui peuvent exister dans Windows.

Microsoft le sait et a décidé en conséquence de mettre à contribution les hackers. À l’occasion de la conférence Black Hat 2011, qui se déroule à Las Vegas, l’entreprise américaine a annoncé la tenue d’un nouveau concours, baptisé Microsoft BlueHat Prize Contest. L’objectif n’est pas tant de repérer des vulnérabilités que d’inciter les hackers à mettre au point des approches défensives en matière de sécurité informatique.

« Le Microsoft BlueHat Prize Contest est conçu pour imaginer de nouvelles idées pour des approches défensives en matière de sécurité informatique. Dans le cadre de notre engagement pour une expérience informatique plus sûre, nous espérons inspirer les chercheurs en sécurité afin de développer des solutions innovantes destinées à répondre aux graves menaces de sécurité » explique la firme sur le site web dédié.

Pour cette première édition, le Microsoft BlueHat Prize Contest s’intéresse à la façon de se prémunir contre l’exploitation de vulnérabilités dans la mémoire. Afin d’inciter les hackers et les chercheurs en sécurité informatique à participer, Microsoft offre 200 000 dollars pour le vainqueur du concours et 50 000 dollars pour le deuxième. Le troisième prix est un abonnement Microsoft Developer Network (MSDN) d’une valeur de 10 000 dollars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés