La nouvelle va rassurer les utilisateurs d'IE, et décevoir ceux qui se croyaient intelligents parce qu'ils nous lisent en utilisant Opera. L'étude qui liait le QI des internautes au navigateur qu'ils utilisent semble n'être qu'un coup joliment monté.

Voilà de quoi nous donner l’air bête, et pourtant nous n’utilisons pas Internet Explorer. Vendredi dernier, nous publions sur Numerama un article rapportant les conclusions du cabinet AptiQuant, selon lequel les utilisateurs d’Internet Explorer seraient plus bêtes que les autres, alors que ceux d’Opera et Camino seraient les plus intelligents. L’étude, dont la méthodologie paraissait à la fois sérieuse et cohérente, même si nous prévenions d’emblée que sa conclusion était « radicale et forcément contestable », se basait sur des tests de QI effectués en ligne.

Les plus grands médias à travers le monde ont repris l’information, dont la BBC, CNN, Forbes, Le Figaro, ou JeanMarcMorandini.com. Sur Numerama, nous avions même poussé le luxe jusqu’à lire l’étude en entier pour en faire un récit plus complet des conclusions, et pour améliorer la présentation du graphique principal, que nous trouvions peu lisible dans sa version originale. C’est dire si nous mettions du nôtre.

Mais l’étude était, selon toutes vraisemblances, un hoax. Une farce. Un canular. Une connerie.

C’est Steve Evans de CBROnline qui a découvert le pot aux roses, en remarquant que le site officiel d’AptiQuant était en fait un plagiat du site d’un autre cabinet spécialisé dans les mesures psychométriques, Central Test. La page censée présenter l’équipe d’AptiQuant reprend les mêmes photos et les mêmes descriptions de poste, en changeant simplement les noms.

Alors qu’il est censé exister depuis 2006, il n’existe quasiment aucune trace d’AptiQuant sur Internet, en dehors de cette opération de buzz très réussie.

Le hoax semble d’autant plus se confirmer qu’AptiQuant a publié un nouveau communiqué de presse, surréaliste, qui affirme qu’il fait l’objet d’une « menace de plainte » par des utilisateurs d’Internet Explorer, qui n’aiment pas être traités d’idiot.

Reste à voir à qui profite le canular.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés