La production communautaire et la diffusion sur les réseaux P2P continuent de séduire. Un film, dont la première partie est diffusée sur BitTorrent, va miser sur les internautes pour financer sa sortie en salles l'an prochain. Et pour la première fois, un acteur hollywoodien participe au projet.

Ces dernières années, quelques réalisateurs de films ou de séries TV ont cherché à sortir du carcan imposé par l’industrie du divertissement. Misant sur la diffusion par les réseaux peer-to-peer et la production communautaire (crowdfunding), ils ont ainsi choisi une autre voie pour créer et une œuvre et la présenter au public. C’est ainsi que le long métrage The Tunnel et la fameuse série télévisée Pioneer One ont vu le jour.

Il faudra désormais également citer A Lonely Place for Dying. La première partie du film (28 minutes) est disponible gratuitement sur VODO, une plate-forme de distribution de contenus adaptée à l’ère du peer-to-peer. Les internautes qui verront le film devront indiquer s’ils l’apprécient et s’ils sont disposés à faire un don pour financer le film dans sa globalité. Si c’est le cas, le film pourra alors sortir l’an prochain au cinéma.

De cette façon, les responsables du projet évitent de s’en remettre aux studios de cinéma pour la distribution du film. Ils conservent ainsi leurs droits sur le film afin d’assurer la sortie en salles eux-mêmes. « Il n’est pas exagéré de dire que A Lonely Place for Dying est une étape certaine pour VODO et pour les contenus originaux distribués via BitTorrent » a jugé le directeur du film, Justin Engene Evans.

Comme le souligne Torrentfreak, A Lonely Place for Dying apparaît comme étant le projet le plus ambitieux du genre. Et pour cause, c’est la première fois qu’une célébrité hollywoodienne, James Cromwell (Larry Flint, I Robot, LA Confidential, La ligne verte…), se lance dans une pareille aventure. Il a notamment été nominé une fois aux Oscars, trois fois aux Emmy Awards et quatre fois aux Screen Actors Guild Awards.

De nombreux services et sites web spécialisés dans les liens peer-to-peer soutiennent la plate-forme VODO. Citons notamment The Pirate Bay, IsoHunt, Mininova, Miro, EZTV, Torrentz, FrostWire, BitLet ou encore Vuze. « Nous espérons que la communauté va nous aider à démontrer que cela peut marcher » a lancé Justin Engene Evans, le directeur du projet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés