La 19ème convention DEFCON aux Etats-Unis accueillera une conférence assez particulière cette année. En parallèle de la convention sur quatre jours destinée aux hackers, des ateliers seront proposés aux jeunes hackers de 8 à 16 ans. Au programme : hack de Google, ingénierie sociale et programmation. Une initiative qui divise au sein de la communauté.

Qui a dit que le hacking était l’apanage des adultes ? Certainement pas la DEFCON, la plus célèbre des conventions de hackers. Alors qu’elle se déroule chaque année à Las Vegas depuis 1993, l’édition 2011, qui aura lieu du 4 au 7 août, va innover quelque peu. En effet, une conférence spécialement dédiée aux enfants sera mise en place les deux derniers jours, afin de partager des connaissances et des retours d’expérience.

Cette « DEFCON Kids » disposera de deux salles où les jeunes, âgés de 8 à 16 ans, pourront s’initier grâce aux différents ateliers à des pratiques aussi diverses que hacker Google, l’électronique, l’ingénierie sociale, l’apprentissage de Scratch (un langage de programmation développé par le MIT et destiné aux plus jeunes) ou encore la communication en code.

La création d’une conférence pour les enfants hackers ne fait toutefois pas l’unanimité chez les initiés. Certains considèrent que c’est une bonne chose d’encadrer la pratique des plus jeunes, dans la mesure où elle peut faire des dégâts certains si elle est mal employée. C’est le cas de Joe Grand, un hacker de 35 ans et participant régulier de la DEFCON.

« C’est une bonne chose d’avoir l’opportunité d’être un mentor pour des enfants qui pourraient être rejetés à l’école à cause de capacités qui ne sont pas forcément très cools ; que les autres enfants ne comprennent pas » a-t-il expliqué, cité par l’AFP. Se remémorant sa jeunesse, il a regretté de n’avoir eu personne pour le guider lorsqu’il a fait ses premiers pas dans le hacking.

D’autres en revanche estiment que certaines techniques ne devraient pas être évoquées devant un jeune public. C’est en particulier le cas de l’ingénierie sociale, qui consiste à manipuler son interlocuteur dans le but de soustraire, la plupart du temps à son insu, une information confidentielle. Par exemple, la réponse à une question secrète protégeant un webmail.

Au-delà du débat éthique qui agite les hackers sur la présence d’enfants à une telle convention, même adaptée à travers le DEFCON Kids, les parents restent l’autorité en dernier ressort. Un point rappelé sur le site web de la conférence : « la DEFCON Kids n’est pas une garderie ; les enfants sont sous la responsabilité de leurs parents et doivent être avec eux pour toutes les activités et ateliers« .

Les organisateurs rappellent également que la DEFCON est une conférence avant tout destinée aux adultes, où un langage cru peut être tenu. Ils précisent également que de l’alcool peut circuler pendant ces quelques jours, ainsi que des contenus pour adultes (notamment via des vidéos ou des diaporamas). « Vos enfants peuvent être ainsi exposés à un large assortiment de personnes, de styles de vie et de philosophies« .

« Nous n’essayons pas de vous effrayer, mais renseignez-vous sur les précédentes conférences DEFCON et essayez de comprendre dans quel environnement vous allez emmener vos enfants » préviennent-ils.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés