Un député norvégien a proposé Wikileaks pour recevoir le prix Nobel de la Paix 2011. Selon l'élu scandinave, les publications du site lanceur d'alerte contribuent à promouvoir des valeurs de paix, de liberté d'expression et de démocratie. Le nom du lauréat sera connu en octobre.

À défaut d’avoir été désigné personnalité de l’année 2010 par les journalistes du Time, Julian Assange se rendra-t-il à Oslo en fin d’année pour recevoir le prix Nobel de la Paix 2011 ? C’est en tout cas le souhait d’un député norvégien, Snorre Valen. Celui-ci explique sur son blog les raisons qui l’ont poussé à proposer Wikileaks comme prochain récipiendaire de cette prestigieuse distinction.

« Liu Xiabao a reçu le prix Nobel de la Paix l’an dernier pour son combat en faveur des droits de l’Homme, de la démocratie et de la liberté d’expression en Chine » a expliqué le député membre du parti socialiste de gauche (Sosialistisk Venstreparti).

« De la même manière, Wikileaks a contribué à la promotion de ces mêmes valeurs au niveau mondial, en dévoilant notamment la corruption, les crimes de guerre et la torture – parfois même sous les instructions d’alliés de la Norvège » a-t-il poursuivi. Des propos qui ciblent le gouvernement américain, accusé de mener une guerre illégitime en Irak.

« Et plus récemment : en dévoilant les arrangements économiques de la famille présidentielle en Tunisie, Wikileaks a apporté une petite contribution à la chute d’une dictature longue de 24 ans » a-t-il ajouté. Pour le député norvégien, toutes ces raisons justifient la nomination de Wikileaks au prix Nobel de la Paix.

Chaque année, la désignation du prix Nobel est l’occasion d’une véritable course. La date limite pour proposer un nom est fixée au premier février. Ensuite, une première liste raccourcie est dégagée avant mars. Elle est ensuite passée en revue jusqu’au mois d’août. Le nom du lauréat du prix Nobel de la Paix est ensuite annoncé en octobre, et son prix remis en décembre au cours d’une cérémonie.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés