Le discours de Nicolas Sarkozy prononcé lors de sa deuxième visite au Vatican a engendré des réactions diverses. Sur la partie consacrée à Internet, le député socialiste Patrick Bloche a critiqué la vision étriquée de Nicolas Sarkozy, considérant que le président de la République n'a toujours pas compris ce qu'était Internet.

Vendredi, lors de sa deuxième visite au Vatican, Nicolas Sarkozy avait profité de son habituel discours pour lister une série d’impératifs moraux sur lesquels le Saint-Siège et la France doivent s’accorder. À cette occasion, le chef de l’Etat en avait profité pour rappeler son attachement à la régulation du web, victime d’excès et de dérives du fait « de l’absence totale de règles« .

Visiblement, cette longue litanie prononcée par Nicolas Sarkozy a agacé dans l’Hexagone. En effet, nos confrères du Nouvel Observateur rapportent les réactions de Patrick Bloche, député socialiste connu pour ses positions anti-Hadopi. Celui-ci a estimé que le président de la République « cède la tentation de vouloir maîtriser Internet« .

« Ces propos sont l’illustration parfaite que Nicolas Sarkozy n’a rien compris à ce qu’est Internet » a-t-il noté, estimant qu’il a voulu se présenter « en bon catholique qui lutte contre l’immoralité. Sarkozy diabolise tellement Internet que sa visite au Pape s’apparente à une vraie séance d’exorcisme« .

« L’Assemblée nationale légifère sans cesse vis-à-vis du web, le plus souvent en transposant des directives européennes ou en adaptant les règles de droit commun. Le président confond régulation et répression ; il souhaite instaurer un cadre juridique contraignant qui limite cette incroyable liberté qu’il est incapable d’accepter » a-t-il terminé.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés