L'association des audionautes (ADA) poursuit sans relâche son combat médiatique pour la défense du droit à la copie privée et du téléchargement de musique sur Internet dans sa globalité. Jeudi, une émission diffusée sur Canal+ n'aura pas laissé indifférent...

Nous ne sommes pas des anges, proclame la quotidienne de Canal+. Ce jeudi, Pascal Nègre (président d’Universal Music France et président de la SCPP) aura certainement regretté son déplacement dans les locaux de la chaîne cryptée détenue par Vivendi… Universal.

A ses côtés, Marie Christine Levét, la présidente de l’Association des fournisseurs d’accès à Internet (AFA) et Jean-Baptiste Soufron, le juriste de l’association des audionautes connu pour ses prises de positions tranchées sur la légalité du P2P sous tous ses aspects, téléchargement comme upload.

« On a le droit de copier des CD, on a le droit de copier des cassettes, on a le droit de s’échanger des films, pourquoi serait-ce différent sur Internet ?« , matraque Jean-Bapstiste Soufron avant de poursuivre : « C’est différent sur Internet parce que les fournisseurs d’accès et les majors ne se sont jamais mis d’accord sur qui devait payer quoi« . Le juriste de l’ADA rappelle que l’internaute a été pris en bouc émissaire de cette absence de dialogue.

Pour Pascal Nègre, l’heure est à l’éducation : « Aujourd’hui si un internaute décide d’acheter de la musique, il a le choix entre du légal et du pirate« . « Il a le choix« , insiste le porte-parole des majors de l’industrie du disque, « si il va sur un site pirate, il en a fait le choix« . On a pourtant vu encore cette semaine que ce choix n’était pas toujours présent.

Du côté des FAI, on évite de prendre position trop d’un côté ou de l’autre. Marie Christine Levét pense toutefois que « les gens ne veulent pas sortir de chez eux » pour acheter un disque. « Ils veulent consommer à l’unité et bien il faut le consommer de manière légale sur des plateformes qui doivent se développer très rapidement« . La présidente de l’AFA rappelle ce qu’elle voit comme des avantages des plateformes payantes par rapport au Peer-to-Peer : pas de risque juridique, pas de risque d’attraper des virus.

Télécharger la vidéo sur eDonkey/eMule :

ed2k://|file|Audionautes…wmv

Accès en streaming sur le site de Canal+

http://www.canalplus.fr/pid40.htm

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés