Les jours de la manette de jeu vidéo sont-ils comptés ? Depuis quelques années maintenant, les constructeurs essaient petit à petit de se libérer des contraintes imposées par ce type de périphérique. Au fil des ans, de nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées, allant de la croix directionnelle au joystick en passant par les boutons latéraux, la technologie sans fil ou encore l’ajout d’un gyroscope pour détecter l’accélération et la position de la manette dans l’espace.

Mais cette longue évolution pourrait bien être ringardisée très prochainement si le projet mené par l’équipe du Waterloo Labs trouve un débouché commercial. Car en effet, cette équipe américaine a conçu une technologie permettant de jouer aux jeux vidéo uniquement avec les yeux.

Concrètement, le joueur doit porter une série d’électrodes sur le visage afin que le système puisse détecter les mouvements oculaires pour ensuite les traduire en instructions compréhensibles par la Nintendo première du nom.

Pour l’heure, seul le jeu Super Mario 2 est présenté comme étant fonctionnel avec ce dispositif. Cependant, si les mouvements des yeux sont assimilés par la console comme des ordres donnés avec la manette, alors l’ensemble des jeux NES doivent pouvoir être joué de cette façon.

Ce n’est pourtant pas la première fois que les yeux sont mis à contribution pour diriger un appareil électronique. L’année dernière, l’opérateur nippon NTT DoCoMo avait présenté à l’occasion du CEATEC un baladeur multimédia dont les écouteurs faisaient également office de capteurs.

Ainsi, l’utilisateur pouvait changer de musique, modifier le volume ou mettre sur pause en bougeant simplement les yeux dans des directions définies à l’avance. Au-delà de l’aspect insolite de ces technologies, ces dernières pourraient être d’une grande aide pour certaines personnes lourdement handicapées, notamment au niveau des membres supérieurs.

Plus besoin de solliciter une aide pour écouter de la musique ou jouer aux jeux vidéo. Les yeux seraient alors capables de remplacer les mains et les bras dans certaines situations.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés