Au début, c'était une nouvelle boutade de Google. Mais finalement, ce qui s'apparentait à une facétie du géant de Mountain View est en passe de devenir un paramètre comme un autre. En effet, les responsables de Google Livres ont réintroduit la variable permettant de convertir l'affichage des livres en 3D.

À l’origine, il s’agissait d’une blague de Google pour célébrer le 1er avril. La firme de Mountain View avait annoncé à l’époque que son service de lecture d’ouvrages numérisés allait se voir doté d’une toute nouvelle fonctionnalité : l’affichage en trois dimensions.

Google avait justifié cette décision en notant que la 3D était définitivement dans l’ère du temps, entre les blockbusters hollywoodiens comme Avatar et le raz-de-marée technologique en cours (de la PlayStation 3 à la Nintendo 3DS en passant par les téléviseurs). Même YouTube était sur le coup.

Mais le lendemain, Google Livres abandonnait finalement le projet. Sur le blog officiel du projet, le responsable produit (Brandon Badger) et l’ingénieur (Diego Puppin) avaient expliqué « avoir mis un terme à la fonctionnalité le 2 avril afin de concentrer nos efforts sur la version 4D« . Une tentative qui a « lamentablement échoué » selon les deux employés de Mountain View.

Or, ce qui s’apparentait à l’origine à une plaisanterie est en train de devenir une véritable fonctionnalité de Google Livres. En effet, dans une note publiée tout récemment sur le blog de Google Livres, les responsables expliquent avoir réintroduit l’affichage en 3D des ouvrages.

Pour cela, il suffit d’entrer un paramètre supplémentaire dans les adresses : &edge=3d

Pour activer cette option, il faut placer ce code (&edge=3d) juste avant le dièse (#) de l’adresse. Ainsi, l’URL pour accéder à la version 3D de l’Île au Trésor est la suivante : http://books.google.com/books?id=UPAYAAAAYAAJ&pg=PA1&edge=3d#v=twopage&q&f=false .

Une initiative plutôt originale qui, a défaut de technologie 4D, offrira un nouveau mode d’affichage. Mais gare à la fatigue oculaire, le procédé anaglyphique n’est pas l’idéal pour la lecture gros ouvrages.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés