Le 20 mai dernier, Google présentait sa toute nouvelle plate-forme interactive entre le web et la TV. Pour s’assurer du succès de son nouveau projet, la firme de Mountain View n’avait pas lésiné sur les moyens en s’entourant de nombreux partenaires industriels de premier plan. Avec un marché potentiel estimé à 4 milliards d’individus, l’enjeu est évidemment considérable.

Pour mémoire, Google TV est une plate-forme reposant sur le système d’exploitation Android et sur le navigateur web Chrome. La présence de cet O.S. assurera l’accès à de nombreuses applications spécifiques, avec la mise à disposition d’un kit de développement et des API dédiées pour les téléviseurs. Détail qui a son importance, la firme de Mountain View a bien spécifié que le Flash serait supporté, afin de profiter d’un maximum de contenus sur le web.

Ainsi, lors de la conférence I/O qui a eu lieu il y a quelques semaines, nous avions retrouvé aux côtés d’Eric Schmidt les patrons de Sony, Adobe, Intel ou encore Logitech. Comme annoncé à l’époque, chaque partenaire de Google aura un rôle bien précis : si le fondeur sera chargé de fournir les processeurs Atom, Sony proposera des téléviseurs embarquant directement la plate-forme. Enfin, Logitech avait annoncé qu’il lancera très rapidement un boitier spécialement conçu pour Google TV.

Depuis, nous en savons un peu plus sur l’offre de Logitech. Cette semaine, l’entreprise a révélé davantage de détails autour de sa box. Surnommée Revue, elle se présente comme un boitier numérique plat habillé d’une coque noire laquée.

Logitech Revue « combine tout les contenus du web, du câble et du satellite, mais également des applications et de la visiophonie, des éléments qui sont appelés à devenir de plus en plus populaire entre 2010 et 2030, jusqu’à ce que nous réinventions à nouveau l’interaction » a expliqué Ashish Arora, manifestement très enthousiaste.

Selon Logitech, Revue devrait arriver sur le sol américain dès cet automne. Si le prix n’a pas encore été communiqué, on imagine que la box devrait rencontrer un certain intérêt, dans la mesure où il ne sera pas nécessaire de renouveler tout son équipement pour accéder aux services de Google TV. Contrairement à Sony, qui intégrera le service directement dans les téléviseurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés