Mauvaise nouvelle pour les détenteurs de PS3 ou de lecteurs/enregistreurs Blu-ray. Les nouveaux formats des disques Blu-ray (BDXL et IH-BD) ne seront pas compatibles avec le matériel actuel. Pour en profiter, il faudra nécessairement passer en caisse.

Avec la montée en puissance des contenus en haute-définition associée au besoin toujours plus pressant de sauvegarder et d’archiver des quantités toujours plus grandes de données, la question du stockage est devenu un véritable enjeu, à la fois pour les industriels mais également pour les particuliers. Du côté des disques optiques, la technologie Blu-ray cherche à y répondre avec la mise au point de deux nouveaux formats, bien qu’elle permette déjà d’obtenir des disques aux capacités conséquentes (25 Go en simple couche et 50 Go en double couche).

Hier, la Blu-ray Disc Association (BDA) a en effet annoncé le développement de deux nouveaux formats haute-capacité. Intitulés BDXL et IH-BD, ces deux nouvelles technologies permettront le stockage d’une quantité bien plus impressionnante d’informations. Selon Businesswire, le BDXL pourra contenir le stockage de 100 Go de données, tandis que l’IH-BD (IH pour Intra-Hybrid) doit supporter 128 Go de contenus.

Mais si ces deux nouveaux formats vont repousser les limites des disques Blu-ray, encore faut-il que la technologie actuelle puisse en profiter. Or, les deux nouveaux formats sont incompatibles avec le matériel actuel, annonce le BDA. L’utilisateur devra acquérir un nouveau lecteur / enregistreur Blu-ray pour pouvoir utiliser un disque de 128 Go. Pour le consommateur, ce n’est définitivement pas une bonne nouvelle. S’il pouvait comprendre et accepter qu’un saut technologique (passer de la VHS au DVD ou du DVD au Blu-ray) nécessite un renouvellement de son matériel, il n’est pas acquis que le consommateur se précipite vers les nouveaux produits compatibles.

Du côté des professionnels, la pilule devrait passer avec plus de facilité. En effet, ces derniers étaient demandeurs d’une solution alternative aux supports de stockage magnétique, comme les disques durs. C’est du moins ce qu’a avancé Victor Matsuda, l’un des membres de cette commission Blu-ray. « Les industriels ont exprimé le désir de trouver des solutions du côté des disques optiques afin de réaliser une transition vers un autre support que le stockage magnétique pour leurs besoin d’archivage » a-t-il ainsi déclaré.

« Répondre à ce besoin grâce au disque Blu-ray fournit aux entreprises une solution compacte, stable et s’inscrivant dans la durée » a-t-il poursuivi. « L’archivage de grandes quantités de données sensibles, des contenus vidéos ou des images en tout genre sera assurée par une technologie éprouvée et largement diffusée« . Mais si les professionnels auront toutes les raisons du monde de migrer vers le BDXL ou le IH-BD, les particuliers en ressentiront certainement moins le besoin.

Un point positif cependant, les nouveaux lecteurs qui seront capables de lire ces deux formats seront rétrocompatibles avec les disques actuels.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés