Les jours du Nexus One de Google sont comptés. En effet, l'USPTO a rejeté ce nom pour désigner le smartphone. Selon l'organisme américain, un risque de confusion existe avec une société spécialisée dans le service de partage de bande-passante qui a déposé le même nom en décembre 2008.

Les difficultés s’accumulent pour le smartphone de Google. Déjà confronté à une contre-performance commerciale aux Etats-Unis, l’appareil risque désormais de perdre complètement son identité dans les prochains mois. L’USPTO (United States Patent and Trademark Office) n’a pas validé ‘ »Nexus One » comme nom choisi par la firme de Mountain View pour désigner l’appareil. Un coup dur pour Google.

La dénomination « Nexus One » a en effet été déposée dès le mois de décembre 2008 par Integra Telecom, un opérateur spécialisé dans le service de partage de bande-passante. Cependant, la firme de Mountain View estimait que les secteurs entre les deux sociétés concernées étaient suffisamment distincts pour permettre la réutilisation du terme, sans le moindre risque de confusion. Une opinion que n’a manifestement pas partagé l’organisme chargé de gérer les marques et les brevets aux États-Unis.

L’USPTO a laissé six mois à Google pour faire appel de cette décision et fournir de nouveaux motifs suffisamment convaincants pour que l’organisme américain change d’avis. Ou renommer son appareil. Cependant, le géant du web a déjà prévenu dans un communiqué qu’il continuerait de « réclamer les droits sur la marque Nexus One aux États-Unis » et qu’il comptait bien « répondre » au refus de l’organisme.

Et pour cela, il est fort probable que Google sorte le carnet de chèques pour régler cette affaire à l’amiable. Cela ne sera d’ailleurs pas la première fois qu’un accord se fasse en dehors des tribunaux. En 2007, Apple et Cisco étaient parvenus à un accord à l’amiable pour mettre fin à la polémique autour de la marque iPhone.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés