Voilà qui va mettre un coup au moral des développeurs de Linux ! Alors que ces derniers s'évertuent à concevoir un système d'exploitation différent, original et de meilleure facture que les O.S. de Microsoft, des hackers chinois ont réalisé un système basé sur Linux et reprenant l'aspect de Windows XP.

Voilà une nouvelle qui risque de provoquer un haut-le-coeur chez les plus puristes des linuxiens. Mécontents de la politique répressive menée par Microsoft contre la contrefaçon logicielle, des pirates chinois ont innové en dévoilant Ylmf OS, un système d’exploitation basé sur Ubuntu 9.10 mais reprenant l’aspect de Windows XP (le GUI – Graphical User Interface, interface graphique). Ces hackers pour le moins créatifs se sont intéressés à Ubuntu après avoir vu leur précédente réalisation – une version piratée de Windows XP – être pourchassée par le géant de Redmond.

Selon les informations disponibles sur le site, bien que Ylmf OS repose sur Ubuntu 9.10, le système d’exploitation est compatible avec la suite bureautique Microsoft Office, grâce à l’intégration d’OpenOffice en version 3.1. Au niveau des logiciels, on retrouve Wine, qui est un outil permettant de faire fonctionner des programmes destinés à Windows sur d’autres systèmes d’exploitation (comme Linux), différents lecteurs multimédias (SMPlayer, Gecko Mediaplayer) ou encore Firefox qu’on ne présente plus. Néanmoins, au regard des captures d’écran, il semble que seul le chinois mandarin soit supporté.

La Chine est régulièrement pointée du doigt en matière de lutte contre le piratage, les pays Occidentaux reprochant à l’Empire du Milieu d’avoir des lois particulièrement laxistes dans ce domaine. Cependant, il arrive parfois que le gouvernement tape du poing sur la table et condamne un pirate pour en faire un exemple. Ce fut notamment le cas du créateur de Tomato Garden Windows XP, condamné à quatre ans de prison et à une amende de 147 000 dollars (environ 102 000 euros).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés