C'est fait. Pour la première fois, un distributeur a vendu plus de livres électroniques que de livres papier. Est-ce le signe de la fin programmée des ouvrages physiques ? Sans doute, mais pas pour tout de suite, car cette annonce survient dans une période très particulière.

C’est une étape importante qui vient d’être franchie. Pour la première fois de son histoire, Amazon a vendu plus de livres électroniques que de livres papier à Noël. Si le distributeur américain a profité d’une baisse sensible des ventes d’ouvrages classiques lors des fêtes de fin d’année, ce succès n’est finalement pas surprenant. En effet, de nombreux Kindle – les lecteurs électroniques commercialisés par Amazon – étaient offerts la veille.

« Le Kindle est devenu l’article le plus offert de l’histoire d’Amazon. Le jour de Noël, pour la première fois, les clients ont acheté plus de livres pour le Kindle que de livres papier » a déclaré l’entreprise dans un communiqué. Cependant, le groupe ne semble pour le moment pas disposé à en divulguer davantage. Tout juste sait-on que du 15 novembre au 19 décembre, l’Amazon Kindle a été l’article le plus commandé dans la catégorie high-tech, devant des produits stars comme l’iPod Touch.

Quoiqu’il en soit, c’est une très bonne nouvelle pour Amazon. En effet, quel que soit le véritable volume de livres électroniques écoulés cette année par rapport au livre traditionnel, cette annonce servira à convaincre d’autres éditeurs encore réticents à numériser leurs ouvrages. Une aubaine pour le distributeur, car à l’heure actuelle Amazon continue de perdre de l’argent avec le Kindle. En effet, selon les dernières estimations réalisées par TBI Research, cette perte est estimée à un dollar par livre Kindle.

Aujourd’hui, le catalogue du Kindle comprend près de 390 000 titres, dont la très grande majorité est en anglais. Lancé d’abord en Amérique du Nord, l’appareil est disponible depuis le 19 octobre 2009 dans plus de 100 pays, mais les livraisons en ont concerné 178. Toujours selon le communiqué de presse, le pic de commande est survenu le 14 décembre dernier, avec 9,5 millions de commandes (110 par seconde !).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés