Le label Magnatune est décidemment à contre courant. Alors que les majors remercient leurs consommateurs en portant plainte contre eux, le label progressiste américain vient d'écrire à tous ses clients pour leur proposer de télécharger gratuitement l'album de leur choix, dans un format non compressé.

Magnatune, c’est l’anti-Universal. « Nous sommes une maison de disque, mais nous ne sommes pas mauvais« , prévient le label sur sa page d’accueil. Et il faut les croire.

Là où les plateformes « garanties pur SNEP » imposent des DRM, Magnatune propose des fichiers MP3 libres de toute restriction d’utilisation. Là où les plateformes « anti-pirates » ne permettent qu’une écoute basse qualité de 30 secondes des morceaux, Magnatune invite l’internaute à télécharger l’album entier en MP3 128kbps. Et là où les plateformes « anti-artistes » imposent un prix fixe au consommateur, Magnatune donne le choix du prix à l’auditeur et reverse aux artistes 50 % du montant (un contrat de major classique dépasse rarement 10 %).

Le label appelle sa politique le « try before you buy » (essayez avant d’acheter), comparant modestement son modèle à celui des sharewares pour les logiciels. Là où le shareware est limité dans ses fonctions, le MP3 est limitée dans sa qualité. Celui qui décide d’acheter peut télécharger un fichier non compressé, à graver sur CD pour une qualité d’écoute parfaite, ou se faire livrer l’album à domicile.

Comme si ça ne suffisait pas, Magnatune prend également soin de ses clients. Le label a ainsi contacté tous les clients qui se sont prêtés au jeu depuis un an pour leur offrir le téléchargement gratuit d’un album entier, dans un format non compressé, non protégé par DRM. Il suffit de choisir parmi les 322 albums produits par la maison de disque.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés