Le projet 10 puissance 100 fait appel aux idées des internautes pour changer le monde en venant en aide au plus grand nombre. Financée à hauteur de dix millions de dollars par Google, ces projets ont pour but de changer significativement le monde. Plus de 150 000 idées ont été avancées, seize viennent d'être sélectionnées, mais seulement cinq seront retenues. Un bon moyen aussi pour Google de développer son image d'alter-capitaliste à l'heure de la crise financière et économique mondiale.

L’année dernière, à l’occasion de son dixième anniversaire, Google lançait une vaste opération « Projet 10100 » dont l’objectif était de réunir les meilleures idées des internautes pour améliorer le monde. Assez différent des produits habituels de l’entreprise, ce projet visait également, au-delà d’une réelle démarche humaniste, à cultiver une autre image d’une entreprise véritablement tentaculaire, dans la mesure où le célèbre motto de l’entreprise, « don’t be evil« , semble avoir de moins en moins d’impact auprès des internautes, toujours plus suspicieux.

Un après, le brainstorming mondial touche à sa fin. Au total, le célèbre moteur de recherche a récupéré pas moins de 150 000 idées rédigées dans 25 langues différentes et en provenance de 170 pays. Dans la mesure où de nombreuses suggestions étaient similaires, Google n’a pas hésité à faire quelques regroupements. Au final, c’est 16 idées, assez génériques, qui ont été retenues par l’entreprise. Les idées touchent de nombreux domaines, allant de l’éducation à l’énergie, en passant l’environnement, les opportunités ou encore la santé.

Toutefois, avant de commencer à changer le monde, il sera nécessaire de procéder à une ultime sélection pour extraire les cinq idées finales qui devront respecter cinq critères : le nombre de bénéficiaires concernés, l’impact, la faisabilité, l’efficacité et la longévité. Les internautes sont donc invités à voter jusqu’au 8 octobre 2009. Ensuite, les cinq idées retenues recevront un financement de 10 millions de dollars, ainsi qu’un appel d’offres en direction des organisations les plus aptes à les concrétiser.

  • Offrir un accès en ligne libre et gratuit à des supports éducatifs
  • Favoriser l’innovation dans les transports publics
  • °tablir des programmes de destruction des mines antipersonnel plus efficaces
  • °tablir un service d’information en temps réel, alimenté par les utilisateurs
  • Collecter et organiser les données d’urbanisme à l’échelle mondiale
  • °laborer des outils bancaires plus performants pour chacun
  • Participer à la diffusion d’une image positive des ingénieurs et des scientifiques dans les médias
  • Œuvrer pour une politique fiscale sociale
  • Créer un système de signalement des problèmes de la vie quotidienne
  • Améliorer l’enseignement scientifique et des sciences de l’ingénieur
  • Créer un système d’alerte et de surveillance des génocides
  • Promouvoir le suivi et l’analyse des données de santé
  • Soutenir l’enseignement auprès des étudiants africains
  • Aider à comprendre les institutions gouvernementales
  • Créer un système de suivi des catastrophes naturelles en temps réel
  • Aider les entrepreneurs sociaux à agir pour le changement

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés