Pour persuader les internautes japonais que Street View est absolument inoffensif, Google a publié une vidéo explicative très simple vantant le sérieux du service. Chaque cliché est minutieusement vérifié et en cas de souci, les employés interviendront dans la seconde pour corriger le tir.

Si en Europe les problématiques sur la vie privée et sur la confidentialité ont conduit la CNIL en France ou le PFPDT en Suisse à surveiller Google Street View avec une grande attention, ces questions sont également très importantes dans d’autres pays du monde, notamment au Japon qui est sans doute le pays hyper-connecté par excellence. Pour rassurer la population sur un tel service de cartographie 3D des grandes villes japonaises (Chiba, Hakodate, Kobe, Kyoto, Osaka, Saitama, Sapporo, Sendai, Tokyo et Yokohama), Google a mis en ligne une vidéo résolument « user-friendly » pour lever les dernières inquiétudes.

Cette courte séquence de deux minutes cherche à montrer aux Japonais que Street View n’est pas du tout le service froid de type « Big Brother » que peuvent imaginer certains, mais plutôt un service presque artisanal où chaque photo est minutieusement vérifiée avant d’être mise en ligne. Mieux encore, en cas de défaillance du système de vérification, la vidéo nous explique que les employés de Street View réagissent très vite de jour comme de nuit dès qu’une demande de masquage (comme la plaque d’immatriculation d’une voiture ou un visage) est envoyée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés