Joindre l'utile à l'agréable ? C'est finalement ce que propose de faire Microsoft avec son opération Browser for better. L'utile en soutenant une opération caritative portée par une association américaine et l'agréable en proposant aux internautes de récupérer une version moderne d'un navigateur web.

Comment inciter les internautes à télécharger Internet Explorer, alors que cette gamme de navigateur a été constamment décriée depuis des années par les internautes. Malgré des efforts notables pour la version 8, Microsoft a toutes les peines du monde à résister aux assauts répétés de la nouvelle vague des navigateurs web, Firefox en tête. Or, si Microsoft a commandé des études démontrant la fiabilité d’Internet Explorer, cela n’a manifestement rien changé à la situation actuelle : le navigateur maison de la firme de Redmond n’en finit plus de reculer.

Or, si les internautes sont insensibles aux progrès d’Internet Explorer, peut être le seront-ils un peu plus si on fait appel à leurs sentiments. Et c’est le pari que fait Microsoft, à travers une grande opération intitulée « Browser for better« . Le deal proposé par la société est simple : si vous téléchargez notre navigateur depuis ce site web, nous nous engageons en échange à verser la somme de 1 dollar 15 à l’association Feeding America.

Si la somme par téléchargement peut paraitre dérisoire, il s’avère qu’elle peut néanmoins couvrir l’équivalent de huit repas gérés par l’association. Mieux encore : Microsoft propose même de doubler la mise (2,30 dollars) si l’utilisateur récupère une version d’Internet Explorer 8 pour remplacer la version 6, navigateur antédiluvien par excellence. Une bonne occasion de conserver les utilisateurs d’IE6 dans l’escarcelle de l’entreprise tout en les incitant à prendre une version un peu plus récente.

°videmment, cette opération risque naturellement de heurter la morale, puisque Microsoft implique des individus dans une grande difficulté à une opération de communication pour conserver ses parts de marché. D’un autre côté, cette opération permet à chacun de s’y retrouver : les internautes profiteront d’une meilleure qualité de navigation grâce à une version plus récente, les développeurs web n’auront plus l’impérieuse nécessité de développer un site de façon à supporter ce navigateur et Feeding America va pouvoir accéder à une nouvelle source financière pour poursuivre sa mission.

Un bémol néanmoins. L’opération a un seuil maximum d’un million de dollars. Toutefois, malgré cette limite prévue, rien empêche les internautes de télécharger Internet Explorer 8 pour activer le don, tout en restant ensuite sur son navigateur de prédilection, qu’il s’appelle Firefox, Opera, Google Chrome ou Safari. L’opération, initialement prévue pour se terminer fin août, a obtenu un délai supplémentaire d’un mois.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés