Le créateur du logiciel de P2P japonais Winny, poursuivi au pays du soleil levant pour avoir créer un logiciel "facilitant le piratage", vient de plaider non coupable.

A 34 ans, Isamu Kaneko est le premier (et espérons le dernier) créateur d’un logiciel de P2P personnellement poursuivi pour le seul fait d’avoir mis au point un tel outil. Basé sur les principes du réseau Freenet, Winny avait la particularité d’assurer une certaine confidentalité des échanges, ce qui n’a pas plus aux autorités japonaises.

Au tribunal d’instance de Kyoto, Kaneko a nié avoir créé le logiciel en sachant qu’il servirait à faciliter le piratage sur Internet.

A quand une plainte contre les industriels nippons qui produisent des graveurs DVD et des ordinateurs ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés