Aujourd'hui 28 juillet fut signée la fameuse "Charte d'engagements pour le développement de l'offre légale de musique en ligne, le respect de la propriété intellectuelle et la lutte contre la piraterie numérique". Faisant suite à la réunion du 15 juillet à laquelle le public, pourtant directement concerné, ne fut pas conviée, les majors, les FAI et l'Etat ont décidé ensemble de l'avenir de la musique en ligne sur Internet. Loin d'être anodine, la charte dessine un paysage sombre contre lequel nous devons tous nous battre.

Certaines mesures phares ont retenu l’attention des média après la première réunion de concertation de la mi-juillet. En particulier, le fait que les fournisseurs d’accès à Internet pourraient demain couper l’accès à l’ensemble des abonnés condamnés par la justice a provoqué des secousses évidemment méritées. Néanmoins, cet arbre imposant cache une forêt bien plus vaste et pernicieuse.

En apposant leurs signatures au bas de ce document, les fournisseurs d’accès et les majors ont, sous couvert de l’Etat, dressé l’avenir des plateformes musicales en ligne. Les FAI y dévoilent de façon à peine voilée leurs intérêts financiers à moyen terme, qui feront d’eux les premiers acteurs de la musique en ligne, devant les services actuels.

Entre filtrage, prévention et sanctions, le Peer-to-Peer mais surtout avec lui l’échange culturel s’apprêtent à vivre des jours sombres. Le temps où fournisseurs d’accès et internautes ne faisaient qu’un face aux géants de l’industrie musicale est révolu.

L’internaute est désormais seul avec lui-même. Mais, et c’est à souhaiter, il est seul avec les millions d’autres internautes qui ensemble forment une communauté unique et économiquement très puissante. Les sites comme Ratiatum ou Open-Files qui réunissent les communautés d’utilisateurs de logiciels de Peer-to-Peer doivent servir à manifester cette force en puissance.

Nous publions aujourd’hui un dossier complet sur cette charte signée par les fournisseurs d’accès, afin que chacun prenne conscience de la direction dans laquelle politiques et industriels souhaitent aller, contre un seul ennemi : le consommateur.

Liens :

Lire le dossier « FAI et Majors : l’union sacrée »
En parler sur notre forum

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés