Sony Ericsson entend bien rester dans la course des téléphones mobiles multimédia. La marque a annoncé la sortie de trois nouveaux produits avec les Aino, Yari et Satio, trois mobiles dédiés au multimédia et au divertissement.

Sony Ericsson a présenté son dernier téléphone mobile haut de gamme, l’Aino, qui a de quoi séduire les amateurs de multimédia. Placé hors de la gamme des Walkman ou Cybershot, et même en dehors de la gamme Go que l’on avait cru deviner, l’Aino est à la fois séduisant par son look et attirant par les fonctionnalités qu’il propose, au moins sur le papier. Seul son prix, fixé entre 600 et 650 euros hors abonnement, devrait refroidir les ardeurs.

Doté d’un écran tactile TFT de 7,6 cm de diagonale, le Sony Ericsson Aino possède un capteur photo/vidéo de 8,1 Mégapixels, une mémoire interne de 55 Mo secondée (heureusement) d’une carte mémoire de 8 Go, avec un lecteur MicroSD et SDHC. Equipé d’un clavier numérique coulissant, il offre une fonction baladeur et radio FM, une connectivité 3,5 G (HSDPA), et le Wi-Fi.

Livré avec une station d’accueil à l’horizontale qui recharge et synchronise l’appareil avec l’ordinateur, l’Aino est aussi pensé pour le multimédia. Il est ainsi compatible avec la norme DLNA pour partager et accéder aux contenus du réseau domestique, et intègre la fonctionnalité Remote Play, d’abord réservée aux PSP. Il sera ainsi d’accéder aux contenus audio ou vidéo de la Playstation 3 à distance, y compris la TNT HD pour ceux qui ont équipé leur console d’un boîtier PlayTV. Il suffira de se connecter sur n’importe quel point d’accès WiFi pour accéder aux contenus de sa console.

Par ailleurs, Sony Ericsson a dévoilé deux autres mobiles, les Yari et Satio, de gamme inférieure.

Le Yari est un mobile de type slider orienté jeux vidéo. Doté d’un écran tactile 2,4″, d’un clavier complet, et d’un capteur photo/vidéo de 5 Mpix, il dispose aussi d’un capteur de mouvements qui sera utilisé par exemple avec les jeux de golf, bowling et tennis livrés avec l’appareil. L’accéléromètre sera par ailleurs doublé d’une caméra pour l’analyse du mouvement des bras et des jambes. Le Yari sera proposé autour de 300 euros sans abonnement.

Le Satio (ex Idou) vise la gamme intermédiaire, avec un écran tactile de 3,5 pouces, un capteur photo de 12,1 Mpix avec flash xénon et la connectivité 3,5G. Orienté multimédia et réseaux sociaux, il donne par exemple accès en permanence à Facebook grâce à un fond d’écran dédié qui permet de voir à tout moment le statut de ses amis. Celui-ci sera commercialisé à environ 500 euros.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés