Franchement, Nicolas, si même Carlita le dit… pourquoi s’entêter ?

Non signataire de la pétition des 10.000, Carla Bruni n’a sans doute pas voulu de l’accord Olivennes comme cadeau de noces. « C’est très incorrect, mais j’ai grand plaisir à être téléportée« , assure en effet la première dame franco-italienne dans cet extrait de reportage d’Envoyé Spécial sur France 2. « Je dis que j’ai grand plaisir à être copiée, que j’ai grand plaisir à être piratée, car au fond quand on est piraté c’est qu’on intéresse les gens« .

Mais c’était avant qu’elle ne rencontre Nicolas, puisque cette vidéo ressuscitée par Lepost.fr avait été diffusée le 6 mai 2004. Elle a depuis été téléportée dans le monde du silence : celui des artistes qui ne peuvent pas s’opposer publiquement aux lobbys de l’industrie culturelle.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés