Alors que le Blu-Ray peine encore à atteindre un seuil critique qui le rendrait véritablement incontournable dans les foyers, Panasonic, Sony et Philips font un effort pour aider les industriels à adopter plus rapidement le nouveau format. Les trois industriels ont indiqué dans un communiqué qu’ils avaient décidé d’instaurer une licence unique pour l’exploitation de la technologie Blu-Ray, qui sera administrée par une seule société commune et indépendante.

Les industriels qui souhaitent commercialiser des produits basés sur le format haute-définition pourront désormais facilement calculer le coût de revient de la licence d’exploitation. La nouvelle entité a décidé de baisser d’environ 40 % le montant des licences, qui passe à 9,50 $ par lecteur Blu-Ray et 14 $ par graveur Blu-Ray. Le coût pour les disques passe à 0,11 $ pour les disques Blu-Ray enregistrés, 0,12 $ pour les disques vierges (BD-R), et 0,15 $ pour les disques réinscriptibles (BD-RE).

La création d’une entité unique capable de délivrer toutes les licences d’exploitation des brevets du Blu-Ray devrait surtout simplifier les démarches pour les industriels, qui bénéficieront d’un système plus sûr et moins coûteux. Cette nouvelle politique sera effective à partir du second semestre 2009.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés