Publié par Guillaume Champeau, le Jeudi 23 Octobre 2008
BRÈVE

Denis Olivennes tacle Nicolas Sarkozy

Interrogé jeudi midi sur la radio RMC, l'ancien patron de la FNAC et l'actuel direction du Nouvel Observateur Denis Olivennes, a vivement critiqué les réformes de la presse et de l'audiovisuel public souhaitées par Nicolas Sarkozy et défendues par Christine Albanel. Il a attaqué en particulier le déficit d'indépendance de la presse que la suppression des lois anti-concentration devrait accentuer, la possibilité pour le Président de la République de nommer lui-même le président de France Télévisions, et regretté le fait que la disparition des publicités soit financée par une taxe de 0,9 % sur les FAI.

"Je ne vois pas au nom de quoi les internautes ou les utilisateurs de téléphones mobiles devraient payer pour l'audiovisuel public", a indiqué en substance Denis Olivennes. Il aurait préféré qu'une taxe sur les FAI puisse "financer la production du cinéma et de la musique en France", dont il a redit qu'elle était menacée par le piratage.

Il faut dire que pour convaincre Free de signer son accord sur la riposte graduée, Denis Olivennes avait agité en coulisse la promesse de l'accès à la quatrième licence 3G. Puis Nicolas Sarkozy a demandé à Free d'accepter une taxe sur ses bénéfices destinée à financer la suppression de la publicité sur le service public en agitant la même carotte de la licence 3G... avant de la retirer subitement suite aux pressions des trois opérateurs en place. Résultat, Free condamne désormais la méthode Olivennes, en assurant qu'il n'a signé qu'une feuille blanche.

Sur le projet de loi Création et Internet et la riposte graduée, Denis Olivennes a assuré qu'il n'avait "pas du tout changé d'avis", mais reconnu que "le Nouvel Observateur n'a pas du tout le même avis" (à propos, on se félicite que le site du Nouvel Obs ait parlé de notre opération 60 secondes contre Hadopi, contrairement à l'un de nos confrères en ligne qui a refusé d'en faire mention alors qu'il a beaucoup d'impact sur Internet). Franc-jeu, Denis Olivennes a rappelé à juste titre que le Nouvel Obs "avait été à la pointe du combat contre DADVSI". Mais à titre personnel, "je me sens en accord avec le projet de loi", a-t-il indiqué en expliquant que le fait de suspendre l'accès "quelques jours" (en fait plusieurs mois) après avertissement était "un progrès" par rapport au droit actuel.

Publié par Guillaume Champeau, le 23 Octobre 2008 à 13h54
 
11
Commentaires à propos de «Denis Olivennes tacle Nicolas Sarkozy»
Inscrit le 24/09/2008
33 messages publiés
beaucoup d'INpact?
Inscrit le 18/12/2004
560 messages publiés
bienvenu à M. Olivienne dans le doux monde de la vaseline ou comme dirait Morpheus à Néo : Welcome to the real world. (ça pique les yeux hein ? ben ça nous à fait la même avec votre pseudo loi à venir)
Inscrit le 11/06/2008
131 messages publiés
j'allais le dire XD
Inscrit le 09/10/2008
3239 messages publiés
ah ben oué la ca le touche alors il l'ouvre...

aller mettez plein de LOI allez y de toute facon les 1er a morfler ca sera eux...

tu parle d'un tacle... j'appelle ca le retour du BATON.. et c'est que le début....

la WAR est pas encore commencé mais ca va pas tarder... ils vont se bouffer le nez entre eux avec leur loi.. vraiment trop con c'est gens la y'a pas...
Inscrit le 08/01/2003
3083 messages publiés
C'est quoi le "progrès" pour lui ? c'est un progrès uniquement pour les ayants droit, pas pour les internautes, puisqu'ils ne sont pas dispensés des amendes et de la prison....
Inscrit le 29/09/2008
230 messages publiés
@ SIDI:
Pour que l'internaute soit victime de la double peine, il faut que les ayant-droits décident d'attaquer les internautes déjà privés de leurs connexions. Et avec la riposte graduée si mise en application je pense qu'ils ne prendront pas la peine d'aller jusqu'aux poursuites risquant ainsi une sévère rébellion des internautes.
Inscrit le 29/11/2003
6285 messages publiés
@ SIDI:
Pour que l'internaute soit victime de la double peine, il faut que les ayant-droits décident d'attaquer les internautes déjà privés de leurs connexions. Et avec la riposte graduée si mise en application je pense qu'ils ne prendront pas la peine d'aller jusqu'aux poursuites risquant ainsi une sévère rébellion des internautes.

Tu parles.
Inscrit le 08/09/2008
769 messages publiés
@ SIDI:
Pour que l'internaute soit victime de la double peine, il faut que les ayant-droits décident d'attaquer les internautes déjà privés de leurs connexions. Et avec la riposte graduée si mise en application je pense qu'ils ne prendront pas la peine d'aller jusqu'aux poursuites risquant ainsi une sévère rébellion des internautes.

Tu parles.

C'est sûr que pour qu'il y ait rébellion des internautes, il faudrait qu'ils aient encore accès à internet (et donc soient encore des internautes ).

alpha >> honnêtement, tu crois qu'ils s'en priveront ? J'en doute fortement. Ils seraient même plus que capable d'utiliser l'existence de la sanction administrative (obtenue sans preuve réelle) comme preuve de la culpabilité de contrefaçon.
Inscrit le 04/07/2008
82 messages publiés
On devrait le suspendre par les cahuttes.....
Inscrit le 02/08/2008
53 messages publiés
Bravo à M.Bono et à PC impact qui suit de trés pres cette affaire.Je viens de tomber par hasard sur un article de l'express ou il est précisé que M.Olivennes(homme de gauche!)est parti de canal+ avec 3,2 millions d'indemnités.Il est trés bien placé pour donner des leçons de civisme!
copie de l'article:
Pierre Lescure a été mis en examen pour pour «faux et usage de faux», le 26 mai, par le juge du pôle financier parisien Henri Pons. C'est Mediapart qui révèle l'information, ce vendredi.

Il est soupçonné « d'avoir été l'initiateur d'une série d'avenants antidatés aux contrats de travail de quinze cadres de Canal+, afin de leur ouvrir droit à de rondelettes primes de départ, un mois avant la fusion avec Vivendi », selon le journal en ligne payant. L'enveloppe totale porterait sur 60 millions d'euros.

C'est Bertand Méheut, le patron de Canal+, qui avait porté plainte contre X au moment de son arrivée, en 2003, après s'être rendu compte de l'importance des golden parachutes accordés à certains anciens dirigeants de la chaîne cryptée.

Parmi les personnes qui ont bénéficié de ces parachutes dorés figurent, selon Mediapart :

- Philippe Duranton, ex-directeur des ressources humaines, parti avec quelque 3,9 millions d'euros

- Alain de Greef, ex-directeur des programmes, parti 2 millions d'euros ont été consentis

- Denis Olivennes, ex-directeur-général, aujourd'hui à la tête du Nouvel Observateur, parti avec 3,2 millions d'euros d'indemnités. Mais cela avait été fait dans le cadre d'une procédure arbitrale. Conséquence, souligne Mediapart, il ne peut pas être poursuivi.

Pierre Lescure est aujourd'hui présentateur sur France 5, directeur du théâtre Marigny et membre de plusieurs conseils d'administration ou de surveillance de quelques grandes entreprises françaises comme Havas ou Lagardère.

Il avait quant à lui touché 2,9 millions d'euros d'indemnités de départ, "soit le minimum légal, c'est-à-dire mon traitement mensuel multiplié par 18. Un chiffre qui correspond à mes dix-huit années de présence au sein de la chaîne", s'était il défendu à l'époque.
Inscrit le 11/04/2008
649 messages publiés
contrairement à l'un de nos confrères en ligne qui a refusé d'en faire mention alors qu'il a beaucoup d'impact sur Internet

"contrairement à l'un de nos confrères en ligne qui a refusé d'en faire mention alors qu'il a beaucoup d'impact sur Internet"

Joli style Kad ! l'art de donner toutes les infos sans avoir l'air d'être une balance, du bon journalisme quoi...
[message édité par manbu le 23/10/2008 à 17:27 ]
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Octobre 2008
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9