Guy Bono, le député européen socialiste qui a co-signé l’amendement 138 au paque télécom rendant obligatoire l’intervention de l’ordre judiciaire avant toute mesure susceptible de violer les droits fondamentaux des internautes, sera en chat sur LeMonde.fr ce lundi à 15H30. Il est invité à préciser en quoi selon lui le vote de « l’amendement Bono-Cohn Bendit signe l’arrêt de mort de la riposte graduée« , ce que contestent les industries culturelles, le gouvernement et l’UMP.

Voté à une majorité écrasante de 88 %, l’amendement pourrait être retiré du texte présenté en seconde lecture à la demande la Commissaire européen Vivianne Reding et sous la pression du gouvernement français. Tout en feignant de croire que l’amendement voté mercredi dernier ne change rien au cours du projet de loi Création et Internet qu’elle entendu toujours défendre, Christine Albanel s’active pour faire disparaître au plus vite ce qui apparaît bien comme un obstacle à la riposte graduée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés