Puretracks est le premier service légal de musique en ligne à ouvrir au Canada. Réalisé par la société Moontaxi Media basée à Toronto, Puretracks a le mérite de tenter de percer dans l'un des pays industrialisés les plus protecteurs du P2P, avec une offre qui sans être révolutionnaire, reste intéressante.

Les singles sur Puretracks.com sont proposés à partir de $0.99, et les albums à $9.99. Présenté comme ça, l’offe ne paraît pas plus intéressante que sur iTunes ou Napster 2.0. Mais il faut penser en dollars canadiens, ce qui n’est pas simple. 0.99$ canadiens équivalent à $0.56 américains (soit 0,48€ pour les puristes). L’offre paraît donc beaucoup plus intéressante que chez les concurrents étrangers. Mais les canadiens parlent toujours hors-taxe. Une fois les taxes provinciales et fédérales ajoutées, le téléchargement d’un seul morceau est porté à $1.14 CAN, soit $0.86 US (ou 0.74€), ce qui reste tout de même toujours plus intéressant.

Côté technique, les morceaux sont proposés au format WMA en 192kbits, parmi un catalogue réduit de 175.000 titres qui devrait s’étendre à 300.000 titres d’ici la fin de l’année. Les chansons peuvent être gravées et transférées sur un lecteur portable. Pour l’instant en anglais, le site devrait bénéficier d’une traduction française pour nos amis québecois.

Plus intéressant, Puretracks pourrait explorer un nouveau mode de paiement en proposant des cartes disponibles chez différents revendeurs à travers les villes canadiennes, sur le modèle des cartes téléphoniques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés