Après Verizon, un nouveau fournisseur d'accès américain désireux de garder confidentiels les noms de ses abonnés a décidé de refuser d'obtempérer face aux demandes de renseignement de la RIAA, et de lancer une action en justice.

Depuis des mois, la RIAA traque les utilisateurs de logiciels P2P, et pour les retrouver, envoie des injonctions aux fournisseurs d’accès afin de connaître l’identité des personnes physiques correspondant aux adresses IP suspectes. Récemment, ce sont 261 demandes qui ont atterri chez les FAI américains.

Cependant, certains font de la résistance. Verizon a ainsi tenté de s’opposer à la divulgation des données personnelles de ses abonnés, mais le groupe a dû s’exécuter bon gré mal gré après une action en justice favorable à la RIAA. C’est cette fois au tour de Charter Communications de se lancer dans la bataille en lançant à son tour un procès contre la RIAA. Malgré les 150 demandes d’identification reçues, la société est selon son vice-président Tom Hearity le seul grand fournisseur d’accès par câble à n’avoir fourni aucune information à la RIAA.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés