Il arrive souvent qu’un gadget reposant sur une nouvelle technologie reprend encore la forme de l’ancienne sans qu’il en ait particulièrement besoin. Ce fut le cas avec les baladeurs MP3 qui, à l’origine, ressemblaient à des walkman sans K-7. Mais il arrive aussi parfois d’assister au mouvement inverse. C’est le cas de l’e-book sur lequel planchent des chercheurs des universités de Maryland et de Berkeley.

L’une des principale critique adressée à l’égard de l’e-book est qu’il bénéficie pas de l’expérience que l’on peut avoir avec un livre traditionnel. C’est pourquoi ces chercheurs ont mis au point au e-book qui se divise en deux panneaux, pour donner l’impression de tenir un livre entre les mains. Il est possible de changer de page à l’aide des boules de commande sur le côté ou en refermant les panneaux l’un sur l’autre, comme si l’on tournait la page d’un livre.

Le principal avantage du système, c’est qu’il permet de mettre deux pages côte à côte (on peut même détacher les panneaux). En revanche, on doute un peu de l’intérêt qu’aurait un tel appareil sur le marché. Ce que regrettent les amateurs de livres traditionnels par rapport à l’e-book, c’est avant tout le remplacement du papier par une interface numérique ; pas forcément les gestes qui sont liés à ce premier support.

Via : New Scientist Technology Blog

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés