L'entreprise Grab, originaire de Singapour et principale concurrente d'Uber en Asie du Sud-Est, vient de racheter une startup indonésienne spécialisée dans des services de paiement. L'objectif est de renforcer sa plateforme de paiements en ligne, nommée GrabPay, pour prendre une avance importante sur ce marché prometteur.

Tandis qu’Uber lutte ces dernière semaines sur plusieurs fronts, qu’il s’agisse de son image d’entreprise ou des polémiques entourant ses voitures autonomes, Grab, l’entreprise de Singapour qui s’est imposée comme son plus sérieux concurrent en Asie du Sud-Est, vient de réaliser sa première grande acquisition en rachetant la startup indonésienne Kudo, spécialisée dans des services de paiement.

Kudo permet aux nombreux Indonésiens dépourvus d’accès Internet, de compte ou de carte bancaire d’acheter en ligne tout genre de produits, en les réglant en liquide sur une borne automatique ou auprès de l’un des 400 000 agents de l’entreprise, pour ensuite se faire livrer sa commande.

L’accord n’a pas été rendu public, mais des sources ont confirmé à TechCrunch qu’il s’agit d’un montant compris entre 80 et 100 millions de dollars, payé par une combinaison d’argent et d’actions.

Un programme d’investissement de 700 millions de dollars

Grab souligne qu’il s’agit d’une étape fondamentale pour mieux s’intégrer dans le marché indonésien : « L’équipe de Kudo rejoindra Grab et sa plateforme sera intégrée avec l’écosystème de paiement de Grab. Nous supporterons et accélérerons le développement du réseau de Kudo dans l’Indonésie, et l’optimiserons pour amener plus de passagers, de conducteurs et d’utilisateurs GrabPay sur la plateforme de Grab. »

Ainsi, grâce à la plateforme de Kudo, Grab pourra consolider sa propre plateforme de paiement en ligne, GrabPay, qui avait été lancée juillet dernier et avait été intégrée à son application. L’entreprise a planifié un programme d’investissement de 700 millions de dollars pour améliorer ce type de service, qui comprend l’établissement d’un futur centre de recherche et développement en Inde.

Pour couronner le tout, l’entreprise de Singapour a embauché comme président de GrabPay Jason Thompson, un vétéran du secteur de l’e-business qui a milité dans les hauts rangs d’Euronet.D’après une analyse de Google, le marché sur lequel bataillent Grab et Uber atteindra un chiffre d’affaires annuel de 13,1 milliards de dollars en 2025 dans les pays du Sud-Est asiatique.

Partager sur les réseaux sociaux