Deux des plus gros sites français de piratage viennent d’annoncer simultanément leurs démantèlements. Pour l’instant, on ne sait pas qui en est à l’origine.

Pour les pirates amateurs français, trouver un film ou une série en VF va devenir plus compliqué. Le site de téléchargement illégal « Zone-Telechargement » et le site de streaming « Tirexo », tous deux très populaires en France, annoncent leurs fermetures. En page d’accueil de Zone-Telechargement (ou plutôt de sa réplique, nous allons vous l’expliquer dans quelques instants), les responsables du site indiquent qu’ « il n’y aura aucune reprise/suite ». Après de très nombreux rebondissements, l’aventure va-t-elle vraiment s’arrêter ?

ZOne Telechargement
La page d’accueil de Zone-Telechargement annonce la fermeture. // Source : Capture Numerama

Zone-Telechargement déjà démantelé en 2016

En lisant le titre de cet article, vous avez peut-être eu l’impression de voyager dans le temps. Pour cause, Zone-Telechargement a déjà été fermé une première fois en 2016, lorsque la gendarmerie avait mené une grande opération ayant conduit à l’arrestation de plusieurs individus. À l’époque premier site de piratage de France, Zone-Telechargement attirait des millions de visiteurs chaque mois. Numerama avait suivi l’affaire qui avait mené à la création de répliques par des imitateurs, dont le site aujourd’hui fermé. L’audience du nouveau Zone-Telechargement n’était pas connue, mais sa popularité est supposée moins grande.

Pourquoi ces deux sites ferment-ils en même temps ? L’absence de justification par leurs créateurs peut laisser penser que les autorités françaises sont derrière. Un ultimatum a-t-il été lancé ? Difficile de le savoir pour l’instant, d’autant plus que l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle refuse de commenter l’affaire pour l’instant, selon le journaliste Tristan Brossat.

Avec l’émergence du streaming, le piratage avait progressivement diminué en France et dans le monde. La multiplication des services, comme Netflix, Disney+, Amazon, OCS, myCANAL, HBO Max, etc. commence à créer l’effet inverse. Si les sites de piratage ont perdu de leur splendeur, ils continuent d’attirer de nombreux internautes. Il faudra désormais faire avec deux sites en moins, sauf si quelqu’un les reprend à son compte.