Six ans après les discussions individuelles, Messenger élargit enfin les conversations chiffrées secrètes aux tchats de groupe.

L’attente était très longue, mais cette fois ça y est : les conversations chiffrées secrètes dans Messenger sont disponibles pour les discussions de groupe. Meta (ex-Facebook) a enfin homogénéisé l’utilisation du chiffrement de bout en bout dans sa messagerie instantanée. Le réseau social a annoncé la bonne nouvelle dans un message le 27 janvier 2022.

Jusqu’à présent, les conversations secrètes sur Messenger n’étaient accessibles que pour les échanges individuels. Ce mode, qui n’est pas encore proposé par défaut, existe depuis 2016 dans l’application. On mesure le delta temporel avec l’annonce du site communautaire fin janvier. Pratiquement six ans se sont écoulés pour arriver à ce rattrapage technique.

Messenger
Messenger propose depuis 2016 les tchats secrets. En 2022, ce mode est enfin proposé aux discussions de groupe. // Source : Facebook

Ce qu’on entend par « conversation secrète » désigne l’emploi du chiffrement de bout en bout comme méthode de protection. Le but est de masquer le contenu des messages grâce à des opérations mathématiques complexes, de sorte que seules les personnes ayant accès légitimement à la conversation, grâce à un jeu de clés, peuvent la lire.

Sans la clé de déchiffrement, les messages sont illisibles : les intercepter ne sert donc à rien. En principe, aucun tiers extérieur à la conversation ne peut lire ce qui est échangé. Cela vaut aussi pour le prestataire du service, Messenger. Seules les informations périphériques, comme l’identité de l’émetteur, l’horaire d’envoi, le poids du message, sont visibles.

L’extension des conversations secrètes aux discussions de groupes était un but que Messenger avait rendu public il y a déjà de nombreux mois : le groupe en avait par exemple parlé en août 2021. À l’époque, une directrice en charge des produits chez le réseau social évoquait des tests entre des personnes déjà en contact ou pour des conversations à plusieurs déjà en place.

Messenger rend les tchats secrets plus agréables

Dans la foulée, Messenger a apporté des améliorations plus générales sur ce mode de discussion, de sorte de le rendre plus convivial.

Ainsi, il est désormais possible de répondre spécifiquement à un message dans une conversation secrète, en le citant (et donc en en faisant une copie dans la discussion). Les fameux points de suspension animés qui indiquent que votre interlocuteur est en train de taper un message sont aussi présents.

L’outil est également devenu plus convivial, avec la possibilité d’utiliser des stickers ou des images animées (GIF) dans les conversations secrètes, individuelles ou à plusieurs. Ce faisant, Messenger aligne davantage cette déclinaison de l’application à celle qui est la plus courante, qui a déjà tout ça, mais qui ne fournit pas par défaut de chiffrement de bout en bout.

Côté sûreté, l’application va également notifier davantage (elle le faisait déjà, mais partiellement, dans certaines circonstances) lorsque votre correspondant procède à une capture d’écran au sein d’une conversation chiffrée de bout en bout — ce type de notification était déjà proposé avec les messages éphémères, afin d’alerter d’un possible mésusage.