Le smartphone OnePlus 6T avait été flashé pour un dépassement d’ondes émises. Un correctif a été déployé pour le faire rentrer dans les clous.

Vous êtes propriétaire d’un smartphone OnePlus 6T ? Sachez que votre téléphone a bénéficié d’une mise à jour très discrète qui a permis de réduire significativement l’intensité des ondes qu’il émet. En effet, ce modèle avait été épinglé par l’Agence nationale des fréquences (ANFR) pour un dépassement du plafond réglementaire. La situation est depuis rentrée dans l’ordre.

Dans une actualité publiée le 13 mars, l’ANFR explique que le OnePlus 6T ne respectait pas la limite du débit d’absorption spécifique (DAS). Il s’agit d’un indice, exprimé en watts par kilogramme (W/kg), indiquant la part d’énergie transportée par les ondes électromagnétiques qui est absorbée par le corps humain. Plus la valeur est élevée, plus l’énergie est importante.

Numerama

Gros plan sur le OnePlus 6T. // Source : Numerama

Mesure à 5 mm de distance

En France, la limite réglementaire du DAS pour le corps (ce qu’on appelle le DAS tronc) est de 2 W/kg, à une distance de 5 millimètres ou moins entre le smartphone et l’utilisateur. Or, des mesures effectuées par un laboratoire accrédité ont montré que le OnePlus 6T avait un DAS tronc à 2,56 W/kg. Un écart significatif, qui a nécessité un patch. La réduction a été radicale : le DAS tronc atteint désormais 1,17 W/kg.

En principe, si vous possédez ce modèle de smartphone, vous n’avez rien à faire : il suffit juste d’avoir accès à une connexion active (Wi-Fi, 3G ou 4G) à Internet pour récupérer automatiquement le correctif. Pour savoir si vous l’avez reçu, il suffit de consulter la version de son système il faut disposer de la branche A6013_41_200115 ou plus. Si ce n’est pas le cas, connectez simplement votre mobile.

Source : Numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.