Si le président de la FNAC Denis Olivennes a réussi quelque chose lors de sa mission de lutte contre le téléchargement illégal, c’est bien de soulever le respect et l’unanime satisfaction chez les partenaires commerciaux de la FNAC, la filière musicale et cinématographique.

La Sacem (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique) « tient à louer l’ouverture d’esprit et la détermination dont le médiateur a su faire preuve tout au long de ce délicat exercice. […] La perspective ainsi offerte d’un retour à un cercle plus vertueux aura des chances de se réaliser si toutes les parties se mobilisent de manière déterminée et loyale dans la mise en œuvre des engagements pris aujourd’hui. De ce point de vue, les dispositions que le Gouvernement s’apprête à présenter au Parlement sont de bon augure ».

Le SNEP (Syndicat National de l’Edition Phonographique) indique que « c’est avec confiance que les producteurs saluent l’initiative du Gouvernement et l’action résolue du Président de la République, de Madame la Ministre de la Culture et de Denis Olivennes ». « Cet accord constitue pour les producteurs un compromis satisfaisant puisqu’il prévoit des engagements concrets de la part de chacune des parties signataires ».

La SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) « tient, en premier lieu, à saluer la performance et l’efficacité de Denis Olivennes, qui, par son expertise, par son sens de la diplomatie, par sa capacité à susciter l’adhésion, a su créer les conditions d’un très large consensus autour d’un projet équilibré ». « La SACD considère que le travail de réflexion et de concertation engagé par Denis Olivennes et les membres de sa mission a permis de faire émerger une solution globale qui sera utile à l’amélioration de la circulation et de la mise à disposition des œuvres culturelles, à une lutte, proportionnée et respectueuse des libertés individuelles, contre la contrefaçon, et enfin à la généralisation de l’interopérabilité. »

Tous ont manifesté leur intention et leur volonté enthousiaste de participer dans les prochains mois à la mise en œuvre de l’accord (.pdf) signé ce matin.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !