Google a décidé d'en finir avec Google+. Si vous étiez encore sur ce réseau social, voilà ce que vous devez savoir.

Google+ a fermé ses portes ce 2 avril 2019. Si vous aviez une activité sur la plateforme, voici les principales informations qu’il fallait connaître pour ne pas être pris au dépourvu.

Le calendrier à connaître

La principale date à retenir, celle qu’il faut noter en rouge dans son agenda, c’est celle du 2 avril 2019. À cette date, « votre compte Google+ et toutes les pages Google+ que vous avez créées seront fermées et nous commencerons à supprimer le contenu des comptes Google+ consommateurs », prévient l’entreprise. Judicieusement, la date du 1er avril n’a pas été retenue, pour des raisons évidentes.

Mais à partir du 4 février, Google commencera à prendre des mesures, à commencer par l’interdiction de pouvoir créer des profils Google+, des évènements, des pages ou des espaces communautaires. La possibilité de laisser un commentaire via Google+ sera abandonnée entre le 4 février et le 7 mars, selon les cas de figure, tout comme sera retirée la possibilité de se connecter via Google+.

Google Plus // Source : Google

Sauver ses données

Si vous avez un compte Google+ avec pas mal d’activité dessus, sachez que tout n’est pas perdu : vous avez la possibilité jusqu’au 2 avril 2019 pour utiliser le service de téléchargement de Google pour rapatrier tout votre contenu sur votre disque dur. Deux méthodes sont proposées : un téléchargement global ou un téléchargement spécifique.

Sont concernés les cercles, les communautés, les flux, les +1, les photos, les évènements et les publications. Google propose une page d’assistance décrivant pas à pas les étapes à accomplir pour rapatrier ses informations. Il faudra ensuite préciser le format de l’archive que vous voulez récupérer, sa taille (au-delà, plusieurs fichiers seront créés) et le mode d’envoi (par exemple par mail).

Google précise que les photos et vidéos sauvegardées dans Google Photos ne seront pas supprimées.

Google Plus Télécharger vos données
Choisissez ce que vous voulez récupérer.

Les motivations

Officiellement, c’est la découverte d’une faille de sécurité dans Google+ qui a conduit la firme de Mountain View à jeter l’éponge. Initialement, la fermeture de Google+ était planifiée pour le mois d’août. Mais l’entreprise américaine a affirmé avoir trouvé une autre vulnérabilité, ce qui a justifié une accélération du calendrier. En décembre 2018, Google a  donc avancé la date de fermeture à avril 2019.

Ces explications n’ont toutefois pas convaincu tout le monde, notamment au sein de la communauté d’internautes se trouvant encore sur Google+. Elles sonnent à leurs yeux comme un prétexte bien commode pour débrancher le réseau social en limitant l’ampleur de la grogne. D’ailleurs, Google regrettait encore il y a peu la faible adoption de la part des internautes et des développeurs.

La vérité se trouve certainement entre ces deux explications : il y a eu des failles critiques dans Google+ et la plateforme n’a jamais satisfait les ambitions de Google.

Article publié initialement le 31 janvier 2019

Partager sur les réseaux sociaux