Dénoncer les mauvais payeurs ? En Chine, il y a une application officielle pour cela.

Si l’on veut imaginer à quoi ressemble une dystopie technologique où tout serait fait pour contraindre les citoyens, rien ne sert d’ouvrir un livre de science-fiction en 2019 : suivre l’actualité de la Chine suffit. C’est par l’intermédiaire du China Daily, média contrôlé par le gouvernement, que nous apprenons l’existence d’une nouvelle fonctionnalité liée au système de points sociaux qui fait tant débat : une application permet désormais de géolocaliser des personnes endettées qui ne peuvent pas rembourser et de les dénoncer si besoin.

Pensée comme une application de l’écosystème WeChat, géant de la messagerie en Chine, cette application fait flasher votre smartphone quand elle détecte que vous êtes à 500 mètres d’une personne catégorisée comme « mauvais payeur ». Si vous décidez de regarder pourquoi votre smartphone s’agite, l’application vous proposera une carte pour géolocaliser cette personne avec précision. Elle révélera ensuite le nom de la personne, son numéro d’identification national et les raisons de sa présence dans la liste des personnes endettées qui ne peuvent ou ne souhaitent pas payer leurs dettes.

Capture d’écran de l’application

La dernière étape est évidente : le gouvernement chinois encourage les citoyens à dénoncer ces personnes directement depuis l’application s’ils estiment qu’ils ont de bonnes raisons de croire qu’ils pourraient payer leurs dettes. « C’est une partie des mesures que nous prenons pour faire respecter nos jugements et créer un environnement socialement fiable  », a annoncé la Haute Cour du Peuple de la province de Hebei, où cette expérience a lieu.

Le programme complet de contrôle de la population par un système de points, fortement appuyé par des technologies de surveillance et de contrôle mises à disposition des forces de l’ordre, de l’administration et des citoyens incités à la délation, sera mis en place dans sa forme finale en 2020.

Partager sur les réseaux sociaux