Mastercard a publié un communiqué qui laissait entendre qu'il allait obliger les vendeurs de services en ligne à informer leurs clients de la fin de leurs périodes d'essai gratuites. Ce ne sera en fait pas le cas pour tous les services.

Qui n’a jamais oublié de résilier un abonnement à la fin d’une période d’essai gratuite et s’est retrouvé à devoir le payer ? Mastercard avait annoncé mercredi 16 janvier que l’entreprise allait obliger les vendeurs à mieux informer les clients à ce propos. Elle est ensuite revenue en partie sur ses propos.

Dans un communiqué, l’entreprise expliquait que les mois d’essais gratuits, que proposent la plupart des entreprises de services en ligne, peuvent rapidement se transformer en un abonnement payant régulier. Ces abonnements ne sont pas toujours souhaités (on oublie de se désabonner avant le terme de la période d’essai), et peuvent être difficiles à résilier.

Une carte Mastercard. // Source : Pexels

Selon Mastercard, ces situations sont «  coûteuses » et « frustrantes », pour les clients comme pour leurs banques. Pour y remédier, l’entreprise a dit qu’elle allait exiger des vendeurs de services en ligne qu’ils informent mieux leurs clients qui paient avec une carte de crédit Mastercard.

Des mails ou sms d’information obligatoires ?

Les vendeurs devaient envoyer soit par email, soit par sms, la date et le montant de l’abonnement qu’ils sont sur le point de commencer à payer, et des «  instructions explicites » permettant de résilier l’abonnement. À chaque nouveau paiement, ils devaient envoyer un reçu, là encore par email ou sms, avec de nouveau des instructions pour savoir comment mettre un terme au contrat.

Les messages devaient tous contenir l’URL du site marchand, ainsi qu’un numéro de téléphone permettant de contacter les vendeurs.

Ces exigences sont toujours d’actualité mais elles ne concernent pas les services comme Netflix, Amazon Prime ou YouTube Premium, a précisé Mastercard à The Verge. Cela s’appliquera uniquement aux produits « physiques », c’est-à-dire les objets qui sont livrés chez vous. Ce sera par exemple le cas si vous commandez chaque mois une box beauté ou nourriture.

Mastercard n’a pas encore précisé si cela serait le cas en France, et quel type de sanctions sera pris si un vendeur n’envoie pas de messages à son client. Contactée, l’entreprise n’est pas encore revenue vers nous.

Partager sur les réseaux sociaux