Continental a profité du CES 2019 pour nous montrer un futur où les livraisons seraient assurées par... des chiens robots.

Le mythe du chien qui court après le facteur pour le chasser de son territoire risque d’en prendre pour son grade. Durant le CES 2019, Continental, connu pour ses pneus, a esquissé un futur où des robots canins se chargeront de livrer des colis. Dans un communiqué de presse daté du 8 janvier 2019, la firme allemande parle de repousser les limites des technologies de véhicules autonomes.

En effet, ce fantasme prend la forme d’une petite navette électrique autonome capable de déployer des robots chiens pour déposer des colis chez les gens, notamment quand ils ne sont pas physiquement aptes à les porter. On est loin du Aibo de Sony, simplement là pour amuser la galerie.

Robots livreurs par Continental // Source : Continental

Des robots toutous facteurs

Dans une vidéo montrée au CES et partagée par un journaliste de The Verge sur Twitter, on peut voir le toutou mécanique monter des marches sans problème, sonner à la porte pour signaler sa présence et déposer le colis sur le sol pour pouvoir continuer sa tournée par la suite.

Continental, comme d’autres, réfléchit à des solutions pour révolutionner le marché de la livraison en profitant de l’essor de la mobilité autonome. La solution qu’il propose, co-développée avec Agility Robotics, consiste à assurer les premiers kilomètres avec une navette et les derniers mètres avec des chiens robots — sans aucune intervention humaine. Les arguments sont énoncés ainsi : rapidité, disponibilité, efficacité et sécurité pour le e-commerce.

Selon Continental, l’essor de la vente en ligne et la congestion urbaine de plus en plus importante signifient qu’il faudra trouver des solutions. « Des véhicules autonomes combinés à des robots de livraison pourraient constituer la réponse idéale », se prend à rêver le géant. Quand bien même ses chiens robots, qui n’aboient pas et n’attaquent pas les facteurs, ne constituent pour l’instant qu’une projection. Elle répondrait à une statistique citée par Continental : la livraison autonome devrait gérer 80 % des colis dans le futur.

Partager sur les réseaux sociaux